1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : "Le meilleur allié de Bertrand, c'est l'extrême droite", dit Domenach
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : "Le meilleur allié de Bertrand, c'est l'extrême droite", dit Domenach

DÉBAT - Guillaume Roquette du "Figaro Magazine" et Nicolas Domenach de "Challenges" évoquent les chances des premiers candidats déclarés pour la prochaine présidentielle.

Photo de Xavier Bertrand prise le 19 février 2019. (Illustration)
Photo de Xavier Bertrand prise le 19 février 2019. (Illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Présidentielle 2022 : "Le meilleur allié de Xavier Bertrand, c'est l'extrême droite", dit Domenach
08:37
Yves Calvi - édité par Louis Chahuneau

Les premiers candidats pour la présidentielle 2022 sont connus : Xavier Bertrand mais aussi Jean Lassalle, tandis qu'Anne Hidalgo ne cache plus ses envies d'Élysée.

Mais le timing est-il le bon avec la crise sanitaire ? À priori non, explique Guillaume Roquette, directeur de la rédaction du Figaro Magazine : "L'actualité autour de la pandémie écrase tout. Mais c'est justement pour ça qu'ils émergent maintenant. Ce sont des seconds couteaux, il faut qu'ils trouvent leur place pour briser ce tête-à-tête exclusif entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen".

Xavier Bertrand a assuré ne pas vouloir de primaire à droite : "Il tue la primaire, la question c'est est-ce qu'il ne s'enterre pas lui-même, s'il n'arrive pas à faire son trou en arrivant à 18,19% dans un mois. S'il y arrive, ses concurrents seront distancés", explique Nicolas Domenach, éditorialiste à Challenges.

"S'il n'y a pas de primaire, et qu'il y a d'autres candidats comme Valérie Pécresse ou Bruno Rétailleau qui sont à des niveaux équivalents de Xavier Bertrand, et qu'aucun n'accepte de se retirer, ce sera la catastrophe", prévoit Guillaume Roquette.

À lire aussi

"Xavier Bertrand a pris une longueur d'avance parce qu'il fixe l'agenda. Son meilleur allié c'est l'extrême droite. Son pari c'est d'être le rempart de l'extrême droite. Plus elle attaquera, plus il sera renforcé", estime Nicolas Domenach. D'ailleurs Xavier Bertrand a déjà battu Marine Le Pen aux élections régionales, mais dans des conditions particulières puisque la gauche s'était retiré en sa faveur.

Xavier Bertrand, plus accessible que Macron ?

Pour Guillaume Roquette, "voilà enfin un candidat de droite qui n'a pas peur de dire que l'immigration ça ne plus durer et qu'il faut des quotas d'immigration, qu'il faut rétablir la double peine abolie par Nicolas Sarkozy. Voilà une droite qui n'a pas peur d'elle-même".

Quant à la gauche, elle semble encore bien divisée : "La tragédie de la gauche, de la social-démocratie, c'est qu'elle ne s'est pas réinventée depuis sa défaite à la dernière présidentielle", analyse Nicolas Domenach. Alors que Xavier Bertrand est à 15% d'intentions de vote, Anne Hidalgo est à moins de la moitié, rappelle Guillaume Roquette : "Pour l'instant, elle n'imprime pas. La gauche est profondément fracturée sur l'Europe, sur l'Islam et la laïcité."

Pour Nicolas Domenach et Guillaume Roquette, "Xavier Bertrand est plus dangereux [qu'Anne Hidalgo, ndlr] car il a une qualité que Macron ne parvient pas à avoir, c'est une forme de proximité avec les gens, et ça pourrait être la grande faiblesse du président sortant".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/