1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand officialise sa candidature
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand officialise sa candidature

Le président de la région Hauts-de-France dont la candidature ne faisait guère de surprise assure qu'il ne participera pas à une primaire.

Xavier Bertrand, le 19 octobre 2020
Xavier Bertrand, le 19 octobre 2020
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Marie-Pierre Haddad

"Je suis gaulliste social, d'une droite sociale et populaire". Xavier Bertrand se lance officiellement dans la campagne pour la présidentielle de 2022. Après avoir minutieusement préparé sa candidature, le président de la région Hauts-de-France se dit "totalement déterminé". "Dans la situation actuelle de la France, j'estime que c'est mon devoir", assure-t-il au Point.

Candidat en 2022, mais de quel parti ? "Je ne souhaite plus m'inscrire dans la logique d'un seul parti, répond l'ancien ministre de la Santé. Je ne participerai pas à une primaire. Je respecte celles et ceux qui ont une démarche différente et je travaillerai avec tous".

Le président de la région Hauts-de-France veut présenter un programme de "redressement" national. Il s'articule autour du fait de "restaurer l'autorité", présente Xavier Bertrand.  "Je reprends à mon compte le constat 'France Orange mécanique'. C'est beaucoup plus grave que ce qu'Emmanuel Macron appelle des 'incivilités'", explique-t-il. 

Une loi de programmation quinquennale sur la sécurité

Il désigne ainsi le président de la République comme son adversaire direct. D'après lui, Emmanuel Macron "n'a jamais pris la mesure de ce qui nous arrive (...) Le premier acte de mon mandat sera de présenter aux Français une loi de programmation quinquennale pour leur sécurité. Ce qui signifie notamment augmenter les budgets de la sécurité et de la justice. La sécurité des Français, avec moi, ce sera 'quoi qu'il en coûte'". Une formule qui fait référence à celle employée par le président de la République pour faire à l'épidémie de coronavirus. 

La crise des 'gilets jaunes' n'est pas un accident. C'est un dernier avertissement

Xavier Bertrand dans "Le Point"
À lire aussi

Plus généralement, Xavier Bertrand lance une offensive contre le président de la République. "La pratique macroniste, c'est une centralisation et une verticalité, elle étouffe tout et a conduit l'État à l'impuissance. Le président a négligé les partenaires sociaux, effacé le Parlement et méprisé les élus locaux (...) La crise des 'gilets jaunes' n'est pas un accident. C'est un dernier avertissement", explique-t-il par rapport à la crise des "gilets jaunes".

Quel type de présidence incarnera Xavier Bertrand ? "Un président ne peut pas être normal, mais il ne doit pas se prendre pour un dieu. Un président a avant tout des devoirs. Il est le garant de l'autorité et de la cohésion nationale. Il défend les valeurs de la France. Je serai un président au service du peuple français", répond l'ancien ministre. 

Quant à la France, Xavier Bertrand veut "une France fière, redressée et réconciliée". "Pour cela, mon projet est clair : restaurer l'autorité de l'État, tourner la page du centralisme parisien et refaire du travail la clé de voûte de notre projet national", résume-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/