1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : la remontée de Marine Le Pen inquiète la macronie
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : la remontée de Marine Le Pen inquiète la macronie

Marine Le Pen monte dans les sondages pendant qu'Emmanuel Macron se tasse. Et l'écart se resserre au second tour. Le RN se dit qu'elle a une chance. Et la macronie commence à s'inquiéter.

Marine Le Pen, le 15 mars 2022
Marine Le Pen, le 15 mars 2022
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Présidentielle 2022 : la remontée de Marine Le Pen inquiète la macronie
00:03:38
Le RN pense la victoire possible
00:03:38
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont

C'est une confidence d'un proche de Marine Le Pen : "Je pense qu'on va gagner". Sa théorie : "Celui qui perd, c'est celui qui suscite le plus de rejet". Et selon lui, Marine Le Pen ne déclenche pas autant "d'hostilité" qu'Emmanuel Macron. Un parlementaire fait moins de plans sur la comète : "Les sondages, on a vu le résultat aux régionales, chat échaudé craint l'eau froide... mais c'est jouable". 

"Il faudra une stratégie d'union nationale", explique un conseiller, "en appelant des LR à nous rejoindre : Wauquiez, Morano, Ciotti". C'est pas gagné. Côté Zemmour, "Il faudra rassembler les brebis égarées qui se mordent les doigts d'être parties chez lui", confie un élu. 

Éric Zemmour dit qu'il fera "bien sûr" des meetings avec sa rivale si lui est qualifié... mais difficile d'imaginer que l'inverse ne serait pas vrai. Encore faudrait-il que Marine Le Pen accepte. "Ce n'est pas son intérêt de s'afficher avec lui, ça la re-radicaliserait", persiffle un lepéniste, qui ajoute : "Il vaut mieux qu'on drague Lassalle, il est sympa Jean Lassalle, tout le monde l'aime bien !".

Le souvenir de Jospin en 2002

La macronie commence à s'inquiéter. Ils commencent à dire que Marine Le Pen est "dangereuse", qu'elle "peut gagner". Un cadre fait même circuler une vidéo histoire d'appeler à la mobilisation. C'est une archive du 17 avril 2002 : la réponse de Lionel Jospin au journaliste qui imagine son absence au second tour.

À écouter aussi

Quatre jours plus tard, c'est Jean-Marie Le Pen qui est qualifié. Certains députés sont rentrés sonnés de leur week-end sur le terrain : "Le Pen va finir devant Macron !". Chez les marcheurs, pas question de se laisser bercer par les sondages qui donnent le président vainqueur. "Des bons sondages, c'est comme la confession, explique un dirigeant, on vous promet le paradis mais personne n'est sûr de rien".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/