1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Hidalgo proche d'acter l'échec d'une primaire de la gauche ?
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : Hidalgo proche d'acter l'échec d'une primaire de la gauche ?

La candidate socialiste Anne Hidalgo, qui avait proposé à ses concurrents à gauche de participer ensemble à une primaire en vue de la présidentielle, a constaté ce samedi l'échec "pour l'instant" de sa démarche, pointant en particulier l'écologiste Yannick Jadot.

Anne Hidalgo
Anne Hidalgo
Crédit : JULIEN DE ROSA / AFP
Romain Giraud & AFP

Anne Hidalgo pourrait bien acter dans les prochains jours l'échec de l'organisation d'une primaire à gauche en vue de la prochaine élection présidentielle en avril 2022. La candidate socialiste avait proposé à ses concurrents à gauche de participer ensemble à une primaire. Mais voilà, aucun autre candidat, si ce n'est Arnaud Montebourg, ne semble séduit par sa proposition. 

"Cette proposition n’a pas pour l’instant fait l’objet d’un accord, ou dans tous les cas d’une reprise de volée pour avancer ensemble", a déploré la maire de Paris depuis Jarnac, où elle s'est recueillie devant la tombe de l'ancien président François Mitterrand, décédé il y a 26 ans jour pour jour.

"J’ai entendu les propos de Yannick Jadot, et je l’ai dit, une primaire n’a de sens que si elle sert à avoir un candidat commun, un candidat unique et non à ajouter des candidatures. Evidemment si dans cette primaire, les Verts autour de Yannick Jadot ne sont pas présents, cela ne s’appelle plus une primaire, en tous les cas ce n’est pas cette primaire qui permettrait d’avoir ce candidat unique", a-t-elle déploré. 

Alors que la présidentielle a lieu dans trois mois, la gauche reste émiettée avec notamment Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Fabien Roussel et Arnaud Montebourg comme candidats, auxquels il faut maintenant ajouter l'ancienne garde des Sceaux Christiane Taubira, qui "envisage" de se présenter mi-janvier et plaide elle aussi pour une primaire.

À écouter aussi

De son côté, le collectif citoyen la "Primaire populaire", mouvement indépendant en faveur d'une primaire à gauche, organise du 27 au 30 janvier une "investiture populaire", qui se déroulera avec ou sans le consentement des candidats, avec en jeu le soutien des centaines de milliers d'inscrits (actuellement plus de 300.000).

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/