1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : ce qu'ont pensé Macron et Le Pen du débat
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : ce qu'ont pensé Macron et Le Pen du débat

ÉCLAIRAGE - Les principaux concernés ont partagé avec leur entourage et aussi devant les micros des médias leurs ressentis sur le débat.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le 20 avril 2022
Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le 20 avril 2022
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Marie-Pierre Haddad

Dès la fin du débat de l'entre-deux-tours, les équipes d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen ont distillé des éléments de langage. Objectif : inonder l'espace médiatique en assurant que son candidat a plié le match

Côté Emmanuel Macron, son entourage assure que le candidat "a gagné" dès la première demi-heure du débat sur le thème du pouvoir d'achat. Quant à l'équipe de Marine Le Pen, ses proches ont salué sa prestation. Même si certains ont estimé qu'elle n'a pas été offensive et n'a pas assez attaqué son adversaire sur McKinsey.

Au micro de RTL, l'éditorialiste politique Alain Duhamel résumait quelques minutes après la fin du débat "que Marine Le Pen a été nettement meilleure qu’il y a cinq ans". "Mais je pense qu'elle a été moins bonne qu'Emmanuel Macron. Et donc comme elle n'a pas gagné, d'une certaine manière elle a perdu", analysait-il. Mais qu'en ont pensé les principaux concernés ? 
En sortant du plateau, Emmanuel Macron a exprimé un regret, comme le raconte Politico dans sa newsletter du jour. Le candidat estime qu'il n'a pas réussi à "imprimer" suffisamment. "Il l’a admis", a raconté un de ses proches à Politico

Insister sur l'électorat vert

Lors du débat, le candidat La République En Marche a accusé Marine Le Pen d'être "climatosceptique". Ce à quoi la candidate Rassemblement national a répondu que son adversaire était "climatohypocrite". Elle s'est déclarée favorable à "la transition" écologique mais il faut qu'elle soit "beaucoup moins rapide". Pour Emmanuel Macron, "il n'y a pas de stratégie de sortie des énergies fossiles qui passe par le tout nucléaire" et il est donc nécessaire d'"investir dans le renouvelable". 

À écouter aussi

Depuis les résultats du premier tour, Emmanuel Macron s'attèle à ramener à lui l'électorat écologiste en multipliant les annonces. En meeting à Marseille le 16 avril dernier, le candidat avait notamment annoncé qu'il nommerait un premier ministre en charge de la planification écologique s'il est réélu. 
Marine Le Pen a immédiatement pris la parole dès la fin du débat de l'entre-deux-tour. La candidate a estimé qu'il s'agissait d'un "débat de bonne tenue où on a pu aborder un grand nombre de sujets". Elle en a aussi profité pour évoquer "un peu de frustration". "On aurait aimé développer l'intégralité de son projet mais ce n'est pas possible. Le débat s'est déroulé rapidement, je ne sais pas si les gens qui ont regardé ont eu le même sentiment", a-t-elle indiqué.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/