2 min de lecture Hommes politiques

Nicolas Sarkozy et François Hollande, "des acteurs de one-man-show" pour Olivier Bost

ÉDITO - Nicolas Sarkozy devant le Medef, François Hollande devant le PS, "ils sont comme de vieilles stars, comme ces chanteurs qui n'arrêtent jamais leur tournée pour exister encore", estime l'éditorialiste politique de RTL.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Nicolas Sarkozy et François Hollande, "des acteurs de one man show" pour Olivier Bost Crédit Image : Eric Piermont / Denis Charlet / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Paul Turban

Nicolas Sarkozy a assuré le show ce jeudi 29 août devant les patrons du Medef, en attaquant notamment Greta Thunberg et Nicolas Hulot. François Hollande fera son come back devant le PS la semaine prochaine. Ils sont comme de vieilles stars, comme dans Star 80, où des chanteurs n’arrêtent jamais leur tournée pour exister, et exister encore. 

On va les voir en spectacle, leur serrer la main, faire un selfie ou avoir une dédicace, parce que c’est un bon moment. Nicolas Sarkozy et François Hollande, chacun à leur manière, jouent de cette fascination que nous avons pour la stature du Président

Ils n’ont pas besoin de forcer leur talent. Ils ont été Président, et ça suffit pour provoquer un intérêt. La fonction de Président est sacralisée par ce régime si particulier de la Ve République. Elle crée des sauveurs qu’on adule, qu’on rejette, qu’on déteste, puis qu’on redécouvre. Et quand on les redécouvre, ils sont devenus des attractions, des acteurs de one-man-show. 

Le pouvoir est dangereux, il peut devenir une drogue.

Nicolas Sarkozy, ancien président de la République, en octobre 2018.
Partager la citation

En quelque sorte, ils n’arrivent pas à décrocher. Ils font durer le plaisir pour eux-mêmes. Nicolas Sarkozy a raconté, avant de perdre en 2012, que le pouvoir était une drogue dure. Il faut enlever la seringue progressivement, a-t-il expliqué, avant de jurer qu’on ne le reverrait plus s’il perdait.

À lire aussi
Jeffrey Epstein poursuivi pour exploitation sexuelle de mineurs a été retrouvé pendu dans sa cellule Agression sexuelle
Le suicide du milliardaire Jeffrey Epstein déclenche un scandale aux États-Unis

Avec ces apparitions incessantes, dans des livres, dans des documentaires, en commentant l’actualité, Nicolas Sarkozy et François Hollande ne cherchent pas forcément à reconquérir le pouvoir mais a en savourer encore les effets

Les faits sont cruels. Il ne faut pas oublier que l’un a perdu une primaire, et l’autre n’a même pas pu se représenter. Vendre 200.000 livres ou faire rire les salles, ça ne veut absolument rien dire sur les désirs des électeurs

Toujours la même rengaine

François Hollande et Nicolas Sarkozy sont plus occupés à écrire leur propre histoire. Sous couvert de se raconter, d’expliquer ce qu’ils ont fait, ils sont d’abord dans une forme d’auto-réhabilitation. Ils enjolivent leur bilan. 

Ce sont donc des hommes du passé. Je ne vois pas bien à quoi ils servent, sinon à nous distraire. Même l’autorité morale que confère le statut d’ancien Président, aujourd’hui, dans le flot de l’actualité, est assez anecdotique. On ne les attend pas pour nous éclairer sur le présent ou l’avenir. 

Leurs apparitions, leur spectacle, peuvent donc, au choix, vous amusez ou vous irritez. Mais ils ne créent rien. Comme de vieilles stars, un peu has been, ils rejouent inlassablement leurs vieux tubes

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hommes politiques Nicolas Sarkozy François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants