1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nicolas Sarkozy : comment la Une de "Paris Match" avec Cécilia Attias a "brisé l'omerta"
2 min de lecture

Nicolas Sarkozy : comment la Une de "Paris Match" avec Cécilia Attias a "brisé l'omerta"

En août 2005, Nicolas Sarkozy est en course pour l'Élysée. Des rumeurs circulent sur les difficultés rencontrées dans sa vie privée avec son épouse de l'époque : Cécilia Sarkozy.

Nicolas Sarkozy sur le plateau du JT de TF1 le 3 mars 2021 à Boulogne-Billancourt
Nicolas Sarkozy sur le plateau du JT de TF1 le 3 mars 2021 à Boulogne-Billancourt
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
RÉCIT - Le jour où Nicolas Sarkozy officialise sa relation avec Carla Bruni
00:02:47
L'INTÉGRALE - Nicolas Sarkozy et la "Une" choc de "Paris Match" sur Cécilia Attias
00:37:32
Capucine Trollion
Capucine Trollion

En 2008, Nicolas Sarkozy officialise son histoire d'amour avec Carla Bruni. On voit et on assiste à cette époque-là, à un président qui, quelque part, ouvre davantage la porte de sa vie privée, mais qui change aussi de comportement et de regard sur les médias qui bien longtemps ont été ses alliés.

Quelque temps en arrière, en août 2005, Nicolas Sarkozy est en course pour l'Élysée, qu'il remportera deux années plus tard. Des rumeurs circulent sur les difficultés rencontrées dans sa vie privée avec son épouse de l'époque : Cécilia Sarkozy. Paris Match fait sa Une choc qui vaudra d'ailleurs à Alain Genestar, son patron historique, de prendre sa retraite plus tôt que prévu. On y voit Cécilia à New York au côté du publicitaire Richard Attias. Là, la presse s'attaque à un couple en difficulté.

"C'est un vrai coup de Trafalgar et c'est quelque chose de totalement nouveau dans la vie publique française (...) c'est dévoiler un pan dramatique du couple Sarkozy. C'est quelque chose qui n'aurait pas pu exister quelques années auparavant", démarre l'historien et spécialiste d'histoire politique Jean Garrigues, au micro de Jour J.

On a brisé une sorte de tabou

Jean Garrigues

"On a brisé une sorte de tabou, on a brisé l'omerta avec cette révélation de la liaison de Cécilia", ajoute-t-il. "Mais est-ce que c'était aussi parce que c'était Nicolas Sarkozy et qu'il avait eu cette liaison à la presse ?", demande Flavie Flament. "Il est quand même bien possible de se dire qu'il se brûlait un peu au feu des médias qu'il avait lui-même attisé. Je veux dire qu'il avait beaucoup mis en scène sa relation avec Cécilia d'abord, sa famille, sa vie privée, etc... et donc il y a quelque chose-là qui le rattrapait", analyse Jean Garrigues.

"Mais je le répète aussi qu'il n'est pas le seul responsable de ce qui lui est arrivé. C'était aussi une déferlante qui venait des États-Unis, d'Angleterre où il y avait la tradition des tabloïds qui pratiquaient couramment ce genre de révélations (sur les infidélités, ndlr) et donc finalement on était dans un changement d'époque et il en fait les frais le premier", conclut Jean Garrigues.


Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire