2 min de lecture Élections municipales

Municipales : Philippe ferme la porte à une candidature à Paris... mais pas au Havre

ÉCLAIRAGE - Le premier ministre a rejeté l'idée de candidater pour les élections municipales à Paris, en profitant au passage pour vanter les mérites d'une ville qui lui est chère : Le Havre.

Édouard Philippe, le 8 septembre 2019
Édouard Philippe, le 8 septembre 2019 Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Une histoire de "tripes". C'est ainsi qu'Édouard Philippe a résumé son engagement vis-à-vis du Havre. À l'approche des élections municipales, le premier ministre était pressenti pour être candidat à Paris. Mais le chef du gouvernement a tordu le cou à la rumeur en expliquant qu'une candidature dans la capitale n'avait "aucun sens".

C'est donc oublié pour Paris, d'autant plus qu'Édouard Philippe a fait l'éloge de Benjamin Griveaux, candidat désigné par La République En Marche. "Excellent candidat", quelqu'un d'"intelligent", "déterminé" et "tenace", a assuré le premier ministre.

Mais en mettant fin à une rumeur, Édouard Philippe a surtout lancé une autre piste : celle des élections municipales mais au Havre. Maire de la ville de 2010 à 2017, le chef du gouvernement a surtout précisé que la raison pour laquelle il ne pourrait se présenter dans la capitale, c'est parce que l'on n'est "jamais candidat ailleurs qu'à l'endroit où on est enraciné, où l'on a ses tripes". 

Un retour au Havre

"Mes tripes ont un goût d'eau salé, a ajouté dans la foulée Édouard Philippe. Si un jour je devais être candidat aux municipales, je ne vois pas où ça pourrait être ailleurs qu'au Havre". Mais il a cependant laissé planer le doute sur ses intentions de figurer ou non sur une liste de la ville portuaire en mars 2020.

À lire aussi
La sénatrice PS Samia Ghali est candidate aux élections municipales de Marseille, en mars 2020. élections municipales
Les infos de 8h - Marseille: la sénatrice PS Samia Ghali candidate aux municipales

Né en Normandie, élu au conseil municipale en 2001 puis maire... Pas de doute qu'Édouard Philippe entretient une histoire particulière avec Le Havre. En juin dernier, il évoquait dans Le Parisien son attachement à la ville : "Le Havre, c'est chez moi, c'est une ville que j'aime profondément. Je n'y vais pas aussi souvent que je voudrais".

Une candidature en fin d'année ?

Selon la député UDI de Seine-Maritime, Agnès Firmin-Le Bodo, il ne fait aucun doute que le premier ministre retournera dans son fief. Présente sur liste portée par Édouard Philippe en 2014 et le connaissant depuis 19 ans, elle explique à RTL.fr : "Je pense depuis le début qu’il (Édouard Philippe, ndlr) reviendra au Havre. C'est un candidat naturel et légitime qui aime profondément Le Havre".

Le premier ministre avait déclaré que les ministres souhaitant être tête de liste ou candidat sur une liste aux municipales pourront s'y consacrer à partir du 1er janvier. Partant de cela, la députée estime qu'en cas de candidature, Édouard Philippe devrait se prononcer à ce moment. Il a l’habitude des campagnes municipales. En 2014, elle avait démarré le 5 février", rappelle-t-elle. 

Lors des élections municipales de 2014, Édouard Philippe était arrivé en tête au Havre avec 52,04% des voix. À l'époque, il était membre de l'UMP et donc soutenu par le parti pour le scrutin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Édouard Philippe Le Havre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants