2 min de lecture Élections municipales à Paris

Élections municipales à Paris : Hidalgo largement devant Dati, selon un sondage

L'enquête BVA conforte ainsi le statut de favorite de la maire PS sortante, arrivée largement en tête au premier tour le 15 mars, avec près de 30% des suffrages exprimés.

Anne Hidalgo à Paris, le 21 juin 2020
Anne Hidalgo à Paris, le 21 juin 2020 Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

La dernière ligne droite. La campagne pour les municipales à Paris bat son plein à quelques jours du second tour des élections municipales le 28 juin prochain. Selon un récent sondage BVA, publié ce lundi 22 juin, la liste de la maire sortante PS Anne Hidalgo, alliée aux écologistes, arrive largement en tête des intentions de vote (45%), devant celle de la candidate LR Rachida Dati (34%).

La candidate LaREM Agnès Buzyn n'arrive qu'en troisième position, loin derrière ses deux rivales (18%). Aucune autre liste ne dépasse les 1,5% des intentions de vote dans ce sondage qui, sur fond de crise sanitaire, anticipe une participation faible, autour de 41%, soit un niveau très inférieur au second tour en 2014 (58,4%).

L'enquête BVA conforte ainsi le statut de favori de la maire PS sortantearrivée largement en tête au premier tour le 15 mars, avec près de 30% des suffrages exprimés. D'autres instituts ont donné des écarts similaires en vue du second tour.

Dati juge que le modèle républicain "est en train d'exploser"

À noter toutefois que les électeurs du VIIème arrondissement n'ont pas été interrogés sur leurs intentions de vote, ayant élu leur maire d'arrondissement, Rachida Dati, dès le 1er tour. Dans un entretien au Figaro, la candidate LR à la mairie de Paris a affirmé que le modèle républicain "est en train d'exploser". 
 
Soulignant que "les violences urbaines n'ont jamais cessé depuis 2017", la maire du VIIe arrondissement s'est inquiétée que "des quartiers entiers abandonnés à la délinquance ne votent plus". Rachida Dati, qui "échange" avec Emmanuel Macron comme "avec beaucoup d'autres femmes et hommes politiques", a expliqué : "Je l'ai toujours alerté sur le risque de conséquences graves face aux fractures territoriales et sociales qui s'accroissent partout en France". 

À lire aussi
Benjamin Griveaux, le 14 février 2020. justice
Affaire Griveaux : où en est l'enquête sur Piotr Pavlenski ?

Toutefois, "attention à ne pas raciser les questions sociales et ces fractures croissantes qui ne font que s'amplifier depuis 2017", a ajouté la candidate LR, réagissant aux propos de l'ancien premier ministre Manuel Valls, selon qui "la lutte des classes disparaît au profit de la guerre entre 'races'". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales à Paris Anne Hidalgo Rachida Dati
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants