1 min de lecture Élections municipales à Paris

Municipales à Paris : Griveaux à la rencontre des commerçants avec Philippe

Benjamin Griveaux est allé, lundi 23 décembre, à la rencontre des commerçants dans le IXe arrondissement de Paris. Il était accompagné du Premier ministre, Édouard Philippe.

Édouard Philippe a apporté son soutien à Benjamin Griveaux dès septembre, au campus LaREM à Bordeaux.
Édouard Philippe a apporté son soutien à Benjamin Griveaux dès septembre, au campus LaREM à Bordeaux. Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Soutien officiel de Benjamin Griveaux dans la course à la mairie de Paris, Édouard Philippe était à ses côtés sur le terrain lundi 23 décembre. Le Premier ministre et le candidat LaREM pour les municipales 2020 à Paris sont allés ensemble à la rencontre des commerçants du IXe arrondissement.

Le déplacement, qui ne figurait pas à l'agenda officiel du Premier ministre, est "une façon de manifester son soutien à Benjamin Griveaux", a expliqué l'entourage d'Édouard Philippe. Cette apparition publique semble aussi respecter la consigne d'Emmanuel Macron donnée à ses ministres pour les fêtes : donner l'impression de ne pas être en vacances en cette période de crise.

Édouard Philippe et Benjamin Griveaux étaient accompagnés de la maire du IXe arrondissement, Delphine Bürkli, élue sous l'étiquette UMP en 2014 mais soutien de Benjamin Griveaux et candidate à sa réélection. Elle est également une proche du Premier ministre.


À moins de trois mois du scrutin, Griveaux est devancé dans les intentions de vote au premier tour par la maire sortante PS Anne Hidalgo, selon plusieurs études d'opinion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales à Paris Campagne Benjamin Griveaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants