2 min de lecture Gouvernement

Réforme des retraites : "Et si Édouard Philippe préparait son départ ?", se demande Olivier Bost

ÉDITO - Unis dans la crise qui entoure la réforme des retraites, Emmanuel Macron et Édouard Philippe jouent pourtant leur avenir politique respectif.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Réforme des retraites : "Un test entre les deux têtes de l'exécutif", dit Olivier Bost Crédit Image : CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Noé Blouin

Ces moments de tension sont aussi un test entre les 2 têtes de l’exécutif. Emmanuel Macron et son Premier ministre, Édouard Philippe jouent, avec quelques nuances, leur avenir politique. Et ce sont ces nuances qui pourraient semer la discorde au sein du couple qui dirige la France.

Pour commencer, les deux hommes sont-ils toujours totalement sur la même ligne dans la crise ? Objectivement, oui. Je vais vous ressortir la formule mille fois entendue lorsqu’on parle d’un président et de son premier ministre, il n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette entre les 2 hommes. Dans leurs expressions publiques, les discours, les interviews, les entretiens, il n’y a effectivement aucun mot, aucune formule, qui viendrait alimenter l’hypothèse d’un désaccord.
 
Mais, il y a un "mais". Le 18 décembre dernier, Édouard Philippe a redit devant l’Assemblée nationale sa détermination totale à aller jusqu’au bout. Et il l'a bien précisé, il veut aller jusqu’au bout sur un régime universel et sur l’équilibre financier du système. Pour certains de ses anciens amis à droite, cela revient, pour le Premier ministre, à serrer la main d’Emmanuel Macron au bord du précipice et à dire "si tu me pousses dans le ravin, tu viens avec moi". Autrement dit Édouard Philippe avec sa détermination totale se rend plus difficilement virable, puisque si Macron le vire, cela veut dire qu’il a décidé de ne plus réformer. Dit encore autrement, Édouard Philippe s’accroche à son poste et ne veut pas servir de fusible.

Un départ anticipé ?

Autre hypothèse, et si Édouard Philippe ne préparait pas plutôt son départ ? Un scénario à la Chirac en 1976, "Je ne dispose pas des moyens que j’estime aujourd’hui nécessaire pour assumer efficacement mes fonctions de Premier ministre". Là, version 2019, ça pourrait donner : "je ne peux réformer efficacement…".

Ça revient à partir plutôt que de se faire virer, à se faire élire au Havre, avant des jours meilleurs. Cette hypothèse-là, elle circule à la CFDT, notamment où plusieurs responsables sont persuadés qu’Édouard Philippe a un agenda politique caché. En clair, qu’il pourrait être candidat en 2022 pour la droite !

Difficile de connaître la vérité

À lire aussi
Renaud Muselier, président de l'association des régions de France gouvernement
Élections régionales : le report n'est plus envisagé, selon le président des régions de France

Le seul problème avec toutes ces hypothèses, c’est que ceux qui les font circuler ont un intérêt à ce qu’elles se réalisent. La droite aimerait tellement qu’Emmanuel Macron perde son costume de réformateur ou réformiste, la CFDT, elle, aimerait se débarrasser d’Édouard Philippe qui est tellement accroché à son équilibre budgétaire.

En fait, chacun joue son avenir. Dans notre duo, à écouter leurs entourages, Édouard Philippe est un tacticien entouré de fins politique. Emmanuel Macron, de son côté, est plus machiavélique et calculateur. "Il ne faut pas appliquer à ce duo les raisonnements qu’on applique à leurs prédécesseurs", prévient l’un de leurs proches.

Ça nous renvoie à l’une des dernières fois qu’Emmanuel Macron s’est exprimé, avant le début des grèves. Il avait donné dans la métaphore maritime, aux Assises de la Mer à Montpellier, en parlant du courage des marins qui n’ont pas peur du risque. Il avait dit : "Il n’y a qu’un équipage, un seul, qui arrive au port… Ou pas". En ce moment, il faut se souvenir de ce : "ou pas".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Réforme des retraites Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants