3 min de lecture Élections municipales

Municipales 2020 : "Philippe sera candidat, sauf surprise", assure Bost

ÉDITO - Alors que le Premier ministre Édouard Philippe se rendra au Havre, vendredi 31 janvier, pour le lancement de la campagne des municipales 2020, Gérald Darmanin sera candidat tête de liste à Tourcoing.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Municipales : "Édouard Philippe sera candidat, sauf surprise", assure Olivier Bost Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Florise Vaubien

Dans deux jours, Édouard Philippe annoncera s’il est candidat au Havre aux élections municipales. Lundi 27 janvier, c’est Gérald Darmanin qui l’a fait pour Tourcoing. Ils misent gros pour que ça leur rapporte

Le Premier ministre a su garder secret ce qu’il annoncera vendredi 31 janvier. Mais je n’ai trouvé personne pour franchement dire qu’il ne serait pas candidat. Après avoir attendu si longtemps, son forfait serait trop négatif. 

Tout le monde dirait immédiatement qu’il a eu peur de l’échec. Pour ses amis, localement, il n’y a pas pire pour une campagne électorale. Édouard Philippe sera donc candidat aux municipales, sauf grosse surprise. En plus, il aime les combats électoraux.

C’est top secret. Mais ce que je peux déjà vous dire pour tuer tout suspens inutile : Édouard Philippe n’a absolument pas l’intention de quitter Matignon et il n’a pas la tentation du Havre. Il veut faire tout le quinquennat comme Premier ministre et ne s’en cache pas, même si la gestion des retraites a été chaotique pour le pouvoir, aujourd'hui, il n’est pas affaibli, c’est même lui qui a le mieux passé l’orage. 

Candidat en tête de liste ou simple colistier ?

À lire aussi
Le dépouillement d'un bureau de vote (image d'illustration) élections municipales
Les infos de 7h30 - Coronavirus : des candidats aux municipales touchés de plein fouet

Mais ces évidences étant posées, son choix pour le Havre, sa position, tête de liste ou simple colistier, dira quand même l’importance politique qu’il veut donner à cette élection. Édouard Philippe n’a pas besoin de légitimation par les urnes, mais une victoire ne fait jamais de mal, notamment pour son image dans la majorité. S’il est réélu dès le premier tour, comme en 2014, ça ne passera pas inaperçu, dans une soirée électorale qui s'annonce compliquée pour la majorité. 

Tous ses amis ne sont pas du même avis. Un second tour pourrait être compliqué. Le Havre est un port, un bastion ouvrier qui a voté communiste jusqu’en 1995. La CGT va lui rendre sa campagne impossible, redoute déjà son entourage. Ce n’est pas gagné d’avance. Et s’il perdait ? Emmanuel Macron continuerait d’innover puisqu’à ma connaissance, ça ne s’est jamais produit. Que devient un Premier ministre qui perd une élection locale ? Il y a une jurisprudence à créer. 

Maire, c’est l’engagement d’une vie.

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, candidat à la mairie de Tourcoing.
Partager la citation

Quant à Gérald Darmanin, c’est un autre cas de figure tout aussi intéressant. Gérald Darmanin est candidat tête de liste à Tourcoing. Le ministre de l'Action et des Comptes publics a la tentation du chantage amical bien sûr. Il veut un ministère plus gros. Il en a exprimé plusieurs fois l’envie auprès de proches. Dans sa déclaration de candidature, il l’a bien précisé, "si je suis tête de liste, c’est pour être maire". 

Tourcoing, c’est une ville de presque 100.000 villes : ce n’est pas une petite ville. "Ministre, c’est temporaire", a aussi confié Gérald Darmanin à la Voix du Nord, avant de poursuivre : "maire, c’est l’engagement d’une vie". La question se posera donc : veut-il rester ministre du Budget ? Grimper les étages au gouvernement ou être "seulement" maire ? Alors que la perspective d’un remaniement se profile, c’est le moment de parier. En misant sur Tourcoing, Gérald Darmanin vise plus haut.

 
Il y a donc quelques petits calculs politiques dans ces municipales, en particulier dans ces 2 cas. Celui d’Édouard Philippe et celui de Gérald Darmanin. Nous pourrions aussi ajouter Sébastien Lecornu. Ce sont ceux qui viennent de la droite qui ont toutes les chances de s’en sortir le mieux à ces élections municipales, quand dans le même temps, la majorité risque d’être à la peine. Cela accentuera un déséquilibre déjà bien visible : au gouvernement, la droite est bien plus politique que la gauche et que les macronistes d’origine. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Maires Le Havre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants