1 min de lecture Islam

Mosquée de Strasbourg : "EELV est complaisant avec l'islamisme radical", insiste Schiappa

INVITÉE RTL - À Strasbourg, une mosquée financée par une organisation turque doit être construite d'ici 2022. Marlène Schiappa attaque la municipalité et l'accuse de laisser le champ libre à "l'islamisme radical".

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Marlène Schiappa est l'invitée d'Alba Ventura Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

2,5 millions d'euros. C'est le montant accordé par la ville de Strasbourg dirigée par Jeanne Barseghian (EELV) pour la construction de la mosquée Eyyub Sultan. "La maire de Strasbourg doit renoncer à ce financement", a estimé Marlène Schiappa sur RTL lundi 29 mars. Ces subventions publiques doivent aider l'organisation Millî Görüş, une association turque accusée de promouvoir l'islam radical, à financer leur projet de lieu de culte.

Accusé par Marlène Schiappa et Gérald Darmanin de "financer une ingérence étrangère sur le sol français", EELV a annoncé qu'il allait porter plainte pour diffamation. "Là, ils sont en train de faire du Charles Pasqua bas de gamme, ironise Marlène Schiappa, c'est-à-dire qu'ils créent une affaire dans l'affaire, dans l'affaire, pour qu'on ne se souvienne plus de l'affaire initiale."

Europe Écologie-Les Verts est un parti qui est complaisant avec l'islamisme radical

Marlène Schiappa
Partager la citation

L'association Millî Görüş fait partie des quelques organisations musulmanes membres du CFCM qui n'ont pas signé la "charte des principes de l’islam de France" présentée par le gouvernement le 18 janvier dernier. "La question que je pose et à laquelle on n'a toujours pas de réponse depuis des jours, c'est : pourquoi Europe Écologie-Les Verts tient à financer des groupes qui ont des accointances avec l'islam politique ?" interroge Marlène Schiappa. "Europe Écologie Les Verts est un parti qui est complaisant avec l'islamisme radical."

À la veille de la présentation du texte de loi dit "sur les séparatismes" au Sénat, la ministre de la Citoyenneté a promis de "nouveaux outils" comme le "contrat d'engagement républicain". Celui-ci "permettra de demander aux associations de s'engager pour les valeurs de la République", a expliqué Marlène Schiappa. "Et lorsqu'elles ne les respecteront pas, on pourra cesser des polémiques pour assécher les financements et se faire rembourser."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Islam Islamisme Mosquée
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants