2 min de lecture Valéry Giscard d'Estaing

Mort de Valéry Giscard d'Estaing : comment s'organise l'hommage à un président ?

Valéry Giscard d'Estaing s'est éteint, a-t-on appris mercredi 2 décembre. Le protocole mis en place à la mort d'un ancien chef de l'État est généralement décidé selon les volontés exprimées par la personne décédée. La procédure implique l'actuel président de la République et son Premier ministre.

Valery Giscard d'Estaing au Bourget, le 14 octobre 2014.
Valery Giscard d'Estaing au Bourget, le 14 octobre 2014. Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Valéry Giscard d'Estaing est le cinquième président décédé de la Ve République, après le général de Gaulle en 1970, George Pompidou en 1974, François Mitterrand en 1996 et Jacques Chirac en 2019. 

Tous, à l'exception de Jacques Chirac, ont refusé, de leur vivant, l'organisation d'obsèques nationales. Selon l'Express, Valéry Giscard d'Estaing a exprimé ce même souhait en 2015, auprès du président de l'époque, François Hollande. L'ancien chef de l'État, au pouvoir de 1974 à 1981, n'aurait souhaité "aucune cérémonie officielle, aucun hommage de l'État". 

A priori, l'État organise son protocole autour de la volonté du défunt. Si des obsèques nationales n'avaient donc pas été organisées après le décès du général de Gaulle, de George Pompidou et de François Mitterrand, un deuil national avait néanmoins été décrété à chaque reprise.

Peu de dispositions juridiques

Comme expliqué sur le site vie-publique.fr, le deuil national, qui peut durer un ou plusieurs jours, est adopté via un décret pris par le président de la République. Mais l'exercice et l'organisation de ce deuil, en revanche, sont à la charge du Premier ministre.

À lire aussi
Nouvel An
VIDÉOS - Fêtes de fin d'année : 10 discours de vœux présidentiels marquants

"Il existe peu de dispositions juridiques sur la façon dont doivent se tenir ces journées", est-il précisé, mais les drapeaux sur les bâtiments et édifices publics, des ministères aux écoles, sont normalement mis en berne. Le deuil peut aussi se traduire par l'organisation d'une minute de silence à l'échelle nationale.

Après les décès des quatre autres présidents de la République, une seule journée de deuil national avait été décrétée. Ce fut d'ailleurs le cas pour l'ensemble des deuils nationaux de 1970 à 2015, lorsqu'un hommage de trois jours avait été décrété après les attentats du 13 novembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Valéry Giscard d'Estaing Décès Vème République
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants