3 min de lecture Vème République

Mort de Giscard d'Estaing : ce qu'il a fait après son départ de l'Élysée

Incarnation du centre droit et tombeur du gaullisme, Valéry Giscard d'Estaing avait été élu à l'Élysée en mai 1974 à l'âge de 48 ans. Son départ du palais présidentiel en 1981 n'a pas marqué la fin de sa carrière politique.

Valéry Giscard d'Estaing, le 14 décembre 2004
Valéry Giscard d'Estaing, le 14 décembre 2004 Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Sa mort est un deuil pour la nation française". Emmanuel Macron a rendu hommage à Valéry Giscard d'Estaing, décédé à l'âge du 94 ans du coronavirus. "Son état de santé s'était dégradé et il est décédé des suites du Covid-19", a indiqué sa famille dans un communiqué transmis à l'AFP, en précisant que ses obsèques se dérouleront "dans la plus stricte intimité familiale". 

Pour Emmanuel Macron, son "septennat transforma la France". "Serviteur de l'État, homme politique de progrès et de liberté", le troisième président de la Vème République a imposé un style nouveau au sommet à l'Élysée et a multiplié les réformes sociales, comme la loi sur l'IVG ou la majorité à 18 ans.

L'une des dernières apparitions publiques de "VGE" remontait au 30 septembre 2019, lors des obsèques à Paris de Jacques Chirac, qui fut à la fois son Premier ministre et son successeur indirect à la tête de l'État.

Je n'avais jamais imaginé la défaite

Valéry Giscard d'Estaing
Partager la citation

Tout s'arrête le 10 mai 1981, lorsqu'il échoue à se faire réélire président de la République, en s'inclinant sèchement face à François Mitterrand. "Je n'avais jamais imaginé la défaite", confiera-t-il plus tard. 

À lire aussi
Nouvel An
VIDÉOS - Fêtes de fin d'année : 10 discours de vœux présidentiels marquants

Après son départ resté dans les mémoires - il lance un "au revoir" et laisse une chaise vide lors d'une ultime allocution télévisée - Valéry Giscard d'Estaing, alors seul ex-président en vie, traverse une profonde dépression. "Ce que je ressens, ce n'est pas de l'humiliation, mais quelque chose de plus sévère : la frustration de l'œuvre inachevée", écrit-il en 2006 dans Le pouvoir et la vie

Des tentatives pour reconquérir l'Élysée

En 1982, Valéry Giscard d'Estaing est élu conseiller général dans son fief de Chamalières, dans le Puy-de-Dôme. Une façon de préparer son retour politique. Deux ans plus tard, il fait son retour sur les bancs de l'Assemblée, élu député du Puy de Dôme en 1984. Son nom revient souvent dans l'actualité politique. En 1986, certains le voient diriger le premier gouvernement de la cohabitation. Mais le poste reviendra finalement à Jacques Chirac. 

Malgré son départ de l'Élysée, il redevient l'un des leaders de la droite en dirigeant à nouveau son parti, l'UDF. Mais, certain de la réélection de François Mitterrand, il ne concourt pas à la présidentielle de 1988. Sept ans plus tard, crédité de 2% dans les études d'opinion, il renonce à nouveau. Peu de temps avant sa mort, il se disait pourtant persuadé que, s'il s'était présenté, il aurait gagné contre Balladur et Chirac. 

"Immortel"

À partir de la deuxième moitié des années 90, Giscard et le giscardisme disparaissent peu à peu du paysage politique. L'ancien président de la France, européen convaincu, poursuit pourtant un ultime but : devenir président de l'Europe. En 2001, il prend la tête de la Convention pour l'Europe, chargée de rédiger une constitution européenne, qui sera rejetée par référendum (55% de non). 

Cet économiste brillant, auteur de plusieurs ouvrages dont un roman où il imagine une relation avec Lady Di, avait été élu en 2003 à l'Académie française, dans le fauteuil de l'ancien président sénégalais Léopold Sédar Senghor. "À mon âge, l'immortalité est devenue une valeur refuge", avait-il déclaré. 

En mai dernier, il avait fait l'objet d'une enquête pour agression sexuelle après la plainte d'une journaliste allemande qui l'accusait de lui avoir touché les fesses lors d'une interview plus d'un an plus tôt. Hospitalisé à plusieurs reprises ces derniers mois, notamment pour "insuffisance cardiaque", il est décédé, entouré de sa famille, dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vème République Élysée Valéry Giscard d'Estaing
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants