2 min de lecture Gouvernement

Menu unique dans les cantines lyonnaises : le gouvernement en guerre contre les écolos ?

ÉDITO - La mairie de Lyon a instauré un menu unique sans viande dans ses écoles. Ce qui a donné lieu à de nouvelles tensions entre le gouvernement et les élus écologistes.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Macron et l'agriculture Crédit Image : CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
William Galibert édité par Léa Stassinet

Le salon de l’agriculture n’a pas lieu cette année à cause du virus, mais les écologistes et le gouvernement nous concoctent un spectacle de remplacement. Normalement à cette période de l’année, fin février, on fait du Chirac, on va "tâter le cul des vaches" porte de Versailles à Paris, et le Président s’embarque dans une interminable mêlée rythmée par des dégustations de vins fromages et charcuterie

Là, le salon est annulé mais ne vous inquiétez pas, à la place, on vous propose la suite d’un feuilleton désormais bien installé : le gouvernement contre les élus écologistes.

 
Et dans le dernier épisode, c’est le maire de Lyon qui instaure un menu sans viande dans les cantines : pas de viande mais du poisson ou des œufs. La mairie dit que c’est temporaire, et que c’est pour gagner du temps face à un protocole sanitaire renforcé. On a du mal à comprendre l’explication. Mais la ville rappelle que l’ancien maire, Gérard Collomb, avait fait la même chose il y a quelques mois, sans susciter la moindre réaction…

Un air de déjà-vu

Mais cette fois, ça ne passe pas. Julien Denormandie, le ministre de l’Agriculture, a saisi le préfet. Il accuse les Verts de mettre "de l’idéologie dans l’assiette de nos enfants". Et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dénonce "une insulte inacceptable faite aux agriculteurs et aux bouchers français". Cela fait beaucoup pour un poisson pané à la place d’un steack haché.

À lire aussi
consommation électrique
Qu’est-ce que Barry, le nouveau fournisseur d’électricité qui arrive en France ?

 
Et en plus il y a comme un air de déjà-vu. Souvenez-vous, le maire écologiste de Bordeaux n’était pas fan des sapins de Noël, celui de Lyon, encore lui, trouvait le Tour de France "machiste et polluant". À chaque fois, ces nouveaux élus verts tiennent des propos franchement maladroits, caricaturaux… Mais le gouvernement leur répond de manière encore plus caricaturale.

Une stratégie qui pour l'instant ne fonctionne pas

La palme revient à Emmanuel Macron qui simplifiait le débat sur la 5G en débat entre partisans du progrès (lui) et Amish souhaitant le retour de la lampe à huile (les écologistes).

On l’a bien compris, derrière tout ça il s’agit de maintenir coûte que coûte l’adversaire dans le cliché de l’écolo-bobo-décroissant qui n’aime rien et qui veut tout interdire.
 
Mais est-ce que ça marche ? Disons que le mythe de l’écolo avec les cheveux longs et des sandales commence à dater, alors le trait est un peu grossier. Surtout quand les plus grandes villes de France ont choisi de voter pour ces municipalités écologistes. 


En fait, le chef de l'État qui visitera une ferme près de Dijon ce mardi 23 février, espère empêcher l’émergence d’une figure verte crédible qui pourrait viser l’Elysée. Il veut montrer qu’il est porteur d’une écologie concrète et pas punitive. Mais, enquête après enquête, l’électorat ne lui accorde pas ce label écolo.

Pire, la loi climat, issue des propositions de la convention citoyenne va arriver à l’Assemblée au mois de mars. On va y débattre de l’avenir du secteur aérien ou des publicités pour les SUV. Dans la majorité, certains jugent que le texte va trop loin, d’autres pas assez… Les divisions internes sur le sujet vont éclater au grand jour, comme elles éclatent aussi ces dernières heures sur ce sujet des cantines, et même les prochaines boulettes des maires écolos ne suffiront pas à les étouffer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Écologistes Écologie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants