1 min de lecture Maires

Marseille : ce que l’on sait du départ de Michèle Rubirola

En poste depuis moins de 6 mois, Michèle Rubirola a décidé de quitter la mairie de Marseille pour raisons de santé. C'est son premier adjoint Benoît Payan devrait prendre sa place.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Marseille : ce que l'on sait du départ de Michèle Rubirola Crédit Image : CLEMENT MAHOUDEAU / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Etienne Baudu édité par William Vuillez

Michèle Rubirola démissionne. Moins de 6 mois après une élection âprement disputée, la maire de Marseille quitte ses fonctions en raison de problèmes de santé. Elle a subi fin septembre une opération chirurgicale et déclare ne plus être "disponible à 300%", comme l'exige la gestion d'une ville comme Marseille. 

C'est en femme libre que Michèle Rubirola jette l'éponge et quitte un poste qu'elle n'a peut-être jamais voulu occuper. Elle met donc en avant ses problèmes de santé et c'est son adjoint, le socialiste Benoît Payan qui devrait s'installer dans son fauteuil, un choix totalement assumé. "Le Printemps marseillais, c'est un collectif et c'est ce collectif que notre ville a choisi", a-t-elle déclaré. "Elle a choisi un projet plus qu'un visage. Je sais que le duo que nous formons avec Benoît Payan intrigue. Ce que nous accomplirons ensemble dissipera les doutes", ajoutait-elle. 

Le collectif du Printemps marseillais fait front et fait bloc derrière, à la fois Michèle Rubirola et Benoît Payan. "On a pu, pendant la période d'absence de Michèle Rubirola, avoir un aperçu de ce que pouvait être la gestion exercée par Benoît", explique Olivia Fortin la 4e adjointe. 

Quid de Samia Ghali ?

"Benoît Payan est tout à fait au coeur des dossiers puisque depuis le début ils travaillent ensemble avec Michèle Rubirola, main dans la main pour toutes les décisions qui sont prises. On le trouve tous légitime pour ce rôle là", dit-elle. 

À lire aussi
faits divers
Marseille : interpellation d'un homme muni d'un couteau à proximité d'une école juive

Reste une inconnue, Samia Ghali, la 3e adjointe ne s'est toujours pas exprimée alors qu'elle sait qu'une partie de la base du Printemps marseillais voit d'un très mauvais œil cette inversion des rôles. C'est une fois de plus en coulisses que des tractations ont peut-être lieu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maires Démission Marseille
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants