1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marine Le Pen veut annuler la venue de François Hollande dans un lycée d'Hénin-Beaumont
2 min de lecture

Marine Le Pen veut annuler la venue de François Hollande dans un lycée d'Hénin-Beaumont

Alors que l'ancien chef de l'État doit intervenir dans un lycée d'Hénin-Beaumont, la présidente du RN et députée du Pas-de-Calais dénonce "une grossière opération de communication" et demande son annulation à la rectrice de Lille.

Marine Le Pen, le 25 octobre 2018
Marine Le Pen, le 25 octobre 2018
Crédit : CHAMUSSY/SIPA
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Marine Le Pen ne veut pas de François Hollande à Hénin-Beaumont. La présidente du Rassemblement national, également députée de la 11e circonscription du Pas-de-Calais a écrit à la rectrice de l'académie de Lille, Valérie Cabuil, pour lui demander l'annulation de la visite de François Hollande prévue vendredi 22 mars dans un lycée d'Hénin-Beaumont.

Depuis le mois dernier, l'ancien chef de l'État se rend en effet dans les lycées du pays pour y parler de l'Europe, à quelques semaines des élections européennes. Une opération de sensibilisation à destination d'une classe d'âge de plus en plus tentée par les extrêmes

Sa venue au lycée Darchicourt est donc tout un symbole puisque la ville est dirigée depuis 2016 par Steeve Briois, membre du Rassemblement national et proche de Marine Le Pen. 

Mais la ficelle semble un peu trop grosse pour la présidente du RN qui dans son courrier, révélé par La Voix du Nord, dénonce "une grossière opération de communication en direction du public des jeunes adultes, montée dans le but d’influer sur leur vision de l’UE et par là même d’influencer leur vote.

À lire aussi

Et de déplorer une rencontre qui, selon elle, "pose d’évidentes questions éthiques puisqu’elle porte atteinte aux fondements élémentaires de la neutralité politique – elle-même inhérentes au principe de laïcité – qui doit prévaloir au sein des établissements scolaires".

Pour conclure, Marine Le Pen demande à la rectrice "de bien vouloir faire le nécessaire pour que la visite de M. Hollande soit annulée". Une requête refusée par Valérie Cabuil. "Ces invitations de ce type de personnalités se font à la demande de l'établissement, des équipes pédagogiques qui inscrivent cela dans un programme. Il est usuel que les établissements invitent des personnalités qui ont des choses à raconter à nos élèves", explique-t-elle à France Bleu Nord.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/