2 min de lecture Maires

"Macron fait une erreur" en n'allant pas au congrès des maires, dit Alba Ventura

ÉDITO - Le congrès des maires de France s'est ouvert, le 20 novembre, à Paris, avec des élus déterminés à se faire entendre et les membres de l'exécutif décidés à être très présents pendant trois jours Porte de Versailles.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
"Macron fait une erreur" en n'allant pas au congrès des maires, dit Alba Ventura Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Le 101ème congrès des maires a ouvert ses portes dans une ambiance de grogne et de malaise en l'absence d'Emmanuel Macron. Est-ce que en pleine colère des "gilets jaunes", Emmanuel Macron fait une erreur de ne pas y aller ? Oui. Surtout que c’était une promesse. Il s’était engagé à revenir devant les maires l’an dernier.

Mais, vous savez, même si l’on met de côté cette promesse - après tout Nicolas Sarkozy aussi avait changé d’avis - en période de contestation des "gilets jaunes", Emmanuel Macron aurait bien besoin d’avoir les maires dans sa poche. 

Sauf que le Président a décidé de passer "en direct", comme toujours, et donc il préfère inviter des maires à l’Élysée plutôt que d’aller au congrès de l’association des maires de France, organisation dirigée par le sarkozyste François Baroin, organisation trop politisée aux yeux de l'Élysée

À lire aussi
Luc Lemonnier, le maire du Havre, en compagnie du Premier ministre Édouard Philippe, le 20 mai 2017 Le Havre
Le Havre : le maire victime de la diffusion de photos osées

Passer "en direct" et éviter les intermédiaires

Pourquoi en "direct" ? Parce que c’est la marque du président. Il fait tout "en direct". Regardez lors de son "itinérance mémorielle" dans le nord et l'est de la France, ce qui lui importait, c'était de discuter "en direct" avec les élus, "en direct" avec les Français, "en direct" avec les travailleurs dans les usines.

Parce que vous savez bien que le "macronisme" est un art vertical, et qu'être "en direct", lui permet d'éviter les intermédiaires. Le problème, c’est que c’est aussi ce qui lui est reproché aujourd’hui. Même si son entourage dit qu'il essaie de renouer, dans les faits, il a du mal. 

On a eu deux exemples cette semaine : avec les maires mais aussi avec les syndicats. Depuis le début de son quinquennat, il estime que les syndicats sont un frein. Il n’a pas forcément tort sur certains points, mais dans un contexte de fronde, mal maîtrisée, quand le plus réformateur des syndicalistes, en l’occurrence Laurent Berger de la CFDT vous tend la main, c’est ahurissant de lui opposer une fin de non-recevoir

Ne pas se couper des maires

Emmanuel Macron pense qu’il réussira à s’en tirer tout seul. Il vit dans l’urgence, ce qui le pousse à dribbler tout le monde. Mais on ne gouverne pas tout seul, avec un commando à l’Élysée. D’autant que l’on voit bien que les députés En Marche, en tant que courroie de transmission sont impuissants, on voit bien que le parti La République En Marche n’a pas beaucoup de prise sur le terrain. 

Tous ces gens qui ont été ses capteurs pendant la campagne ne fonctionnent pas comme force de proposition, d’alerte. Si, avec ça, vous croyez pouvoir vous passer de capteurs tels que les maires ou les syndicats, ça ne va pas... Ça s’appelle la "monarchie"

Vous savez, Emmanuel Macron a coutume de dire à certains de ses visiteurs : "J’ai besoin de rameurs, pas de barreurs". Mais même si les maires ou les syndicats sont parfois des ralentisseurs, ils sont aussi des amortisseurs. Attention à ne pas se couper de ces relais !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maires Emmanuel Macron Élysée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795649996
"Macron fait une erreur" en n'allant pas au congrès des maires, dit Alba Ventura
"Macron fait une erreur" en n'allant pas au congrès des maires, dit Alba Ventura
ÉDITO - Le congrès des maires de France s'est ouvert, le 20 novembre, à Paris, avec des élus déterminés à se faire entendre et les membres de l'exécutif décidés à être très présents pendant trois jours Porte de Versailles.
https://www.rtl.fr/actu/politique/macron-fait-une-erreur-en-n-allant-pas-au-congres-des-maires-dit-alba-ventura-7795649996
2018-11-21 07:39:02
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NVoHZX-zKgnGoxdlX3-Buw/330v220-2/online/image/2018/1108/7795497214_emmanuel-macron-a-maubeuge-le-8-novembre-2018.jpg