2 min de lecture Mairies

"Être maire, c'est surtout un sacerdoce", estime Alba Ventura

ÉDITO - La journaliste réagit à l'étude du Cevipof selon laquelle un maire sur deux ne souhaite pas se représenter aux prochaines municipales.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
"Être maire, c'est surtout un sacerdoce", estime Alba Ventura Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

Au-delà des tensions qui règnent entre le pouvoir et l'Association des maires de France (AMF) dirigée par François Baroin, on apprend dans une étude du Cevipof, le centre de recherches de Sciences-Po, que la moitié d'entre eux ne souhaite pas se représenter. Un chiffre qui fait beaucoup.

Être maire, c'est un sacerdoce, c'est du dévouement, surtout dans des petites villes ou des villages, qui représentent la grande majorité des 36.000 communes françaises. Et c'est peut-être pour cela que la notion de vocation, d'engagement, apparaît moins forte aujourd'hui. L'étude montre d'ailleurs que plus de la moitié des maires estime avoir rempli son devoir civique.

Au bout d'un moment, ils aspirent à autre chose, à consacrer plus de temps à leur famille ou à leur vie personnelle. Cela ne veut pas dire que la fonction de maire est mal vécue : 73% se disent satisfait. Mais cela veut dire que la vie de maire vous prend tout votre temps, trop pour certains. 

Les exigences renforcées des administrés

Il y a deux aspects qui ont bouleversé le rôle du maire ces dernières années, sans entrer dans le débat des dotations et de la fiscalité : D’abord, l’intercommunalité, ou les communautés d’agglo. Le regroupement des communes pour mettre leurs moyens en commun, offrir plus de services. Cet aspect-là, certains maires l’ont bien accepté parce que leur commune était si petite, si modeste qu’il était nécessaire qu’elle "s’allie" à leurs voisines.

À lire aussi
Un décharge (illustration) environnement
Seine-Saint-Denis : une décharge à ciel ouvert provoque la colère des riverains

Mais d’autres maires se sont sentis dépossédés, ils n’avaient plus de marge de manœuvre, parce que tout à coup le centre de décision n’était plus la mairie. Et ils se sont retrouvés à jouer les "figurants", à à n’être que des "exécutants".

Le deuxième aspect, c’est l’exigence toujours plus forte de leurs administrés. Les habitants sont plus exigeants et surtout, comme le dit l’étude, plus "impatients". Même les maires les plus passionnés racontent cette exigence toujours plus forte.

En guise d'exemple, Alba Ventura dit avoir appelé Jean-Paul, maire d’un petit village de l’Aude de 540 habitants où elle passe ses vacances. Il n’a que 61 ans, il en est à son 4e mandat, sans étiquette. Dans la vie il est vigneron, il donne des cours au lycée agricole et il est donc maire. En moyenne, il travaille 60 heures par semaine et ne prend quasiment pas de vacances.

Les maires, personnes à tout faire

Il n’a pas envie d’arrêter mais il décrit des concitoyens de plus en plus tatillons, empressés. Cette semaine, à cause du vent il y a eu des micro-coupures d’électricité. Il a vu le quart du village débarquer à la mairie. Cet été, c’était les puces des chiens d’un voisin qui ont incommodé toute une rue. Il a fallu appeler Jean-Paul au secours, qui a pris sa pompe à sulfater à 6 heures du matin pour éradiquer les insectes. "Je suis corvéable à merci", dit-il. Jean-Paul est d'un naturel calme et pondéré, mais d'autres n'ont pas cette patience.

Sur la moitié des maires qui aspirent à raccrocher, 60% n'en sont qu'à leur premier mandat. Avec ce sentiment de plus en fort que les habitants n'acceptent aucune contrainte, qu'ils se comportent plus comme des consommateurs que comme des concitoyens, qu'ils sont de plus en plus individualistes et que le maire apparaît de plus en plus souvent comme un fournisseur de services. On dit toujours que le maire est la personnalité politique préférée des Français, c'est flatteur ! Le revers de la médaille, c'est qu'il est bien souvent l'homme ou la femme à tout faire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mairies Alba Ventura Élections municipales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants