1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron : avec la BD "Comédie française", Mathieu Sapin s'attaque "aux effets de Cour"
3 min de lecture

Macron : avec la BD "Comédie française", Mathieu Sapin s'attaque "aux effets de Cour"

INTERVIEW - Après avoir suivi la campagne présidentielle de François Hollande et ses derniers mois à l'Élysée, Mathieu Sapin dépeint le palais présidentiel sous Emmanuel Macron dans "Comédie française".

"Comédie française" de Mathieu Sapin
"Comédie française" de Mathieu Sapin
Crédit : Dargaud
Marie-Pierre Haddad

Du voyage en Falcon avec François Hollande, à l'Élysée sous la présidence d'Emmanuel Macron. Dans son dernier ouvrage Comédie française, voyages dans l'antichambre du pouvoir (Dargaud), Mathieu Sapin livre un récit sur les coulisses du pouvoir. 

Après avoir suivi la campagne présidentielle de François Hollande, le dessinateur retrace l'ascension vers le sommet du pouvoir du candidat Macron et notamment la mise en place de la machine élyséenne autour du candidat. 

Joint par RTL, Mathieu Sapin replonge dans ses souvenirs et évoque le débat de l'entre-deux-tours qui avait opposé Emmanuel Macron à Marine Le Pen, en 2017. Pourquoi cet instant précis ? C'était la première fois que l'auteur rencontrait le candidat En Marche et le court échange l'a marqué. "Je suis en train de lire votre BD (Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu, ndlr)", avait alors lancé Emmanuel Macron quelques minutes avant d'entrer en plateau. Un premier contact qui surprend le dessinateur, tant le candidat paraît décontracté. 

Et là... je me retrouve à échanger par texto avec Macron jusqu'à une heure du matin

Mathieu Sapin à RTL.fr

"Je ne m'attendais pas à ce qu'il me dise ça. Déjà, je n'en revenais pas d'être là et d'assister aux coulisses au débat. J'avais envoyé un message à Sylvain Fort (à l'époque conseiller en communication d'Emmanuel Macron, ndlr) en lui demandant si je pouvais suivre le candidat. Une tentative de dernière minute, sans trop y croire, nous explique-t-il. Donc j'étais surpris quand j'ai reçu une réponse affirmative à ma demande". 

"Comédie française" de Mathieu Sapin
"Comédie française" de Mathieu Sapin
Crédit : Dargaud
À lire aussi

La suite de la soirée sera tout aussi "lunaire", de l'expression de Mathieu Sapin. Quand Emmanuel Macron termine le débat, il retourne dans sa loge pour se faire démaquiller et tous ses conseillers et ses soutiens s'agglutinent autour de lui. "C'est typiquement le genre de moments où vous savez que quelque chose de particulier est en train de se produire sous vos yeux. Il y avait François Bayrou, les 'mormons'... Tout le monde était prêt pour la suite et espérait avoir un rôle à jouer après l'élection", explique l'auteur de Comédie française qui sort le 9 octobre.

Que retient-il du personnage Macron ? "J'ai mis plus de temps à apprivoiser François Hollande et l'homme derrière le politique, qu'Emmanuel Macron, estime Mathieu Sapin. Il était, à cette époque, très accessible. C'est notamment dû au fait que la machine d'État ne s'était pas encore refermée sur lui". Dans son livre, le dessinateur partage avec les lecteurs une scène pour le moins surprenante. "Et là... je me retrouve à échanger par texto avec le président de la République jusqu'à une heure du matin sur mon projet de film", raconte-t-il. "Beaucoup de choses étaient lunaires à cette époque", nous confie-t-il en rigolant.

"House of Cards" et "Veep"

Au-delà de la présidence Macron, Mathieu Sapin se concentre aussi sur ses relations avec le président de la République et avec ses conseillers. "Je voulais montrer les effets de Cour. Je me suis senti comme dans un jeu de société. Après la carte : 'Je converse avec Emmanuel Macron par texto', c'est retour à la case départ dès l'instant où il est élu président de la République. La machine d'État se met en place", d'après lui. Est-ce une mauvaise chose ? "Pas forcément, estime-t-il. Ce système est là pour protéger le président de la République".

Meetings, déplacements... Rien n'échappe au dessinateur qui reproduit avec précision les coulisses du pouvoir et toutes les personnes qui gravitent autour d'Emmanuel Macron. "J'ai toujours observé avec curiosité les codes de la politique. Je reste étonné de toute cette mise en scène. Ça ne veut pas forcément dire que c'est faux, mais juste que les choses sont présentées d'une certaine manière".

Après avoir côtoyé au plus près les conseillers du président, Mathieu Sapin retient une différence principale entre l'entourage d'Emmanuel Macron et celui de François Hollande. "La génération Macron est une génération qui consomme des séries. Elle se crée des références par rapport aux séries politiques qu'elle a l'habitude de consommer comme House of Cards ou Veep. Résultat, la réalité devient vertigineuse", note-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/