3 min de lecture Économie

Les infos de 7h30 - Coronavirus : "L’État aidera chacun à passer ces moments difficiles", assure Le Maire

Bruno Le Maire promet de venir en aide à tous les travailleurs, qu'ils soient salariés ou indépendants.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 7h30 du 16 mars 2020 Crédit Image : SAUL LOEB / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
795_micro-rtl-illustration générique
Aude Vernuccio édité par Chloé Richard-Le Bris

L’économie va-t-elle tenir le coup ? Les restaurants, bars, discothèques, cafés ont dû fermer leurs portes en quatre heures samedi 14 mars au soir. Et maintenant, quelles solutions pour les entreprises et les travailleurs ? Ce lundi 16 mars, dans la matinée, le secrétaire d’État chargé de la fonction publique recevra les employeurs et syndicats, rencontre suivie d’une conférence de presse à Bercy.

"Tout sera fait, quoi qu’il en coûte", répétait le président Emmanuel Macron, tout comme Bruno Le Maire, le ministre de l’économie : "Il faut imaginer la détresse, le million de Français qui aujourd’hui n’ont plus de quoi vivre. L’État sera totalement derrière eux. Vous voulez du chômage partiel, on fera du chômage partiel. Vous voulez que ça aille au-delà d’un SMIC, ça ira au-delà d’un SMIC. Vous voulez du dégrèvement de charges sociales ou fiscales, on fera le nécessaire. Il y en aura qui resteront sur le bord du chemin, il y des indépendants qui s’inquiètent, nous mettrons en place demain un fonds de solidarité, en particulier pour les indépendants, en particulier pour tous ceux qui ont vu leur chiffre d’affaire s’effondrer. L’État aidera chacun à passer ces moments difficiles."


Les artisans comptent également faire des propositions. "Pour moi, il faut au moins 3 mois de décalage de tous les prêts en cours. Il faut ensuite prendre en charge par un fonds de soutien les loyers des ateliers et des magasins. Beaucoup de nos collègues ont des magasins, des ateliers qu’ils louent. Il faut prendre en charge les loyers. Ensuite, il faut systématiquement un arrêt total de toute cotisation, de tout impôt. Quand il y a zéro recette, il doit y avoir zéro dépense. Et puis, on demande à ce que les travailleurs indépendants puissent bénéficier tous les mois d’un minimum de ressources permettant de vivre. Si jamais il n’y avait pas d’accompagnement massif de l’État, on irait vers des dépôts de bilan, des licenciements et des drames personnels tout à fait considérables", estime Alain Griset de l’U2P (Union des entreprises de proximité). D’après Les Échos, le gouvernement prépare un plan de sauvetage de 30 à 40 milliards d’euros. Le déficit public va franchir automatiquement la barre de 3% du PIB cette année.

À écouter également dans ce journal

Masques de protection - Lucie, pharmacienne à Saint-Étienne, raconte : "Nous, tout ce qu’on reçoit, ce sont des petits masques tout fins en papier que même les gens refusent d’acheter tellement ils sont minables." Quant aux dix boîtes de 50 masques pour les professionnels, "en 15 minutes, tout était distribué".

À lire aussi
Toulouse : Derichebourg visé par un plan social, le désarroi des employés. économie
Les infos de 5h - Toulouse : le désarroi des salariés de Derichebourg


Détresse en Lombardie - 368 décès de plus en 24 heures en Italie.  Le docteur Angelo Pesenti, coordinateur des soins en Lombardie, témoigne : en réanimation, "nous n’avons pratiquement plus de lits. Nous avons aussi besoin de blouses hermétiques, de masques adaptés, de tout le matériel de protection individuelle."

Municipales à Paris - "On est même au-delà de ce qu’on espérait", raconte un proche de la candidate socialiste. Anne Hidalgo arrive en tête du premier tour des municipales à Paris, suivie par Rachida Dati et Agnès Buzyn en troisième place. Reste à savoir si les camps Buzyn-Dati peuvent se rallier pour un second tour ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Coronavirus Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants