1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 5h - Présidentielle 2022 : pourquoi le vote par anticipation fait débat
1 min de lecture

Les infos de 5h - Présidentielle 2022 : pourquoi le vote par anticipation fait débat

Le vote par anticipation pour l'élection présidentielle de 2022, qui constituerait une première en France, fait débat.

Des électeurs dans un bureau de vote (image d'illustration)
Des électeurs dans un bureau de vote (image d'illustration)
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Le journal RTL de 5h du 17 février 2021
08:48
Les infos de 5h - Présidentielle 2022 : pourquoi le vote par anticipation fait débat
08:48
Micro RTL générique
Marie Moley
Journaliste

Le gouvernement a déposé mardi 16 février au Sénat, un amendement destiné à permettre le vote par anticipation pour la prochaine élection présidentielle en 2022. Si cet amendement, ajouté au dernier moment, est adopté par les parlementaires, ce serait une première en France.

Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, ne veut pas en entendre parler. "C'est vraiment choquant. C'est choquant d'abord sur la forme parce qu'on parle quand même de l'élection présidentielle", dit-il. Selon lui, "c'est un risque de manipulation électorale".

"À qui profite le crime ? Quel est le mobile, quel est le motif d'un dépôt si précipité d'un amendement du gouvernement à la dernière minute ?", s'interroge Bruno Retailleau, ajoutant que "ça ne peut qu'accroitre la fatigue démocratique, la défiance". 

À écouter également dans ce journal

Football - Sans Neymar, sans Di Maria mais avec un grand Mbappé, auteur d'un triplé, le Paris Saint-Germain s'est imposé 4-1 sur la pelouse du FC Barcelone de Messi et Griezmann, ce mardi 16 février en 8e de finale aller de Ligue des champions.

À lire aussi

Séparatisme - Après deux semaines de débat à l'Assemblée nationale, le projet de loi contre le séparatisme a été adopté par une large majorité malgré une forte abstention dans les rangs de l'opposition.

Régionales - Le Parlement a adopté définitivement mardi soir, par un ultime vote à main levée du Sénat, le report de mars à juin des élections départementales et régionales, pour cause d'épidémie de Covid-19, le gouvernement s'étant engagé sur les dates des 13 et 20 juin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/