1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 18h - Coronavirus : pourquoi le vaccin Novavax pourrait séduire certains non-vaccinés
2 min de lecture

Les infos de 18h - Coronavirus : pourquoi le vaccin Novavax pourrait séduire certains non-vaccinés

Après Pfizer, Moderna, Janssen et AstraZeneca... Novavax a été approuvé ce vendredi. Une façon de convaincre les non-vaccinés à recevoir une injection.

Une personne reçoit une dose de vaccin contre le coronavirus (illustration)
Une personne reçoit une dose de vaccin contre le coronavirus (illustration)
Crédit : Kena Betancur / AFP
Les infos de 18h - Coronavirus : pourquoi le vaccin Novavax pourrait séduire certains non-vaccinés
14:42
Les infos de 18h - Coronavirus : pourquoi le vaccin Novavax pourrait séduire certains non-vaccinés
14:42
Agathe Landais - édité par Benoît Leroy

Un cinquième vaccin anti-Covid autorisé en France. Ce vendredi 14 janvier, la Haute autorité de santé a approuvé l'utilisation du sérum produit par le laboratoire américain Novavax. Une formule qui suscite beaucoup d'espoir et qui pourrait convaincre une partie des 4,9 millions de Français non vaccinés.  

Comme l'explique Robert Sebbag, infectiologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, "c'est une technique complètement différente(de l'ARN messager ndlr). Le vaccin fonctionne grâce à des protéines recombinantes, le même principe que l'on utilise avec le vaccin contre l'hépatite B", explique le médecin au micro de RTL, ce vendredi.

Selon lui, cette nouvelle offre de vaccination pourrait "convaincre" certaines personnes "réticentes" à la technologie nouvelle de l'ARN messager, utilisée dans le sérum de Pfizer et Moderna. 

"Il y a un doute lié à la nouveauté, on n'a pas l'habitude. Cela peut les rassurer", estime-t-il. Robert Sebbag assure sur RTL que Novavax pourrait convaincre certains Français encore non-vaccinés, mais qui ne seraient pas foncièrement opposés au fondement de la vaccination.

À écouter également dans votre journal

À lire aussi

Épargne - Le taux du livret A sera revalorisé de 0,5% à partir du 1er février prochain, a annoncé ce vendredi le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, passant à 1%. 

Royaume-Uni - Le Premier ministre, Boris Johnson a présenté ce vendredi ses excuses à la reine Elizabeth II. Les médias anglais ont dévoilé l'organisation d'une fête à laquelle aurait participé le chef de gouvernement, à la veille des obsèques du prince Philip.

Novak Djokovic - Le feuilleton se poursuit à Sydney. Les autorités australiennes ont menacé ce vendredi 14 janvier de placer une nouvelle fois le joueur serbe en rétention. Ce dernier, qui doit jouer l'Open d'Australie est entré sur le territoire sans être vacciné.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/