1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 18h - "Beauvau de la sécurité" : Macron veut "plus de bleu sur le terrain"
2 min de lecture

Les infos de 18h - "Beauvau de la sécurité" : Macron veut "plus de bleu sur le terrain"

Les nouvelles mesures évoquées par le Président mardi 14 septembre visent à "rassurer" les citoyens, "dissuader" les délinquants et donner plus de moyens aux forces de l'ordre.

Emmanuel Macron, le 7 septembre 2021
Emmanuel Macron, le 7 septembre 2021
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Les infos de 18h - "Beauvau de la sécurité" : les annonces d'Emmanuel Macron
14:38
Le journal RTL du 14 septembre 2021
14:38
Guillaume Chieze - édité par Florine Boukhelifa

De la droite aux Insoumis, l'opposition dénonce un discours de campagne. À l'occasion de la clôture du Beauvau de la sécurité, Emmanuel Macron s'est rendu à l'École nationale de police mardi 14 septembre. Face aux forces de l'ordre, le Président a annoncé de nouvelles mesures sur la sécurité.

"La première exigence et ambition : plus de bleu sur le terrain. Ce qu'attendent nos compatriotes est en effet une présence accrue de policiers et de gendarmes sur la voie publique, parce que c'est rassurant pour eux et dissuasif pour les délinquants", a notamment déclaré le chef de l'État avant d'égrainer des nouveautés au plus près du quotidien des Français.

Ainsi, dès 2023, ces derniers pourront déposer plainte en ligne et non plus simplement effectuer une pré-plainte, sorte de rendez-vous amélioré avant de se rendre au commissariat ou dans une gendarmerie. Du côté du contrôle des forces de l'ordre, Emmanuel Macron veut une instance parlementaire, composée de sénateurs et de députés, en plus des inspections déjà existantes.

10.000 policiers et gendarmes supplémentaires

Pendant son discours, le chef de l'État a dressé le constat du désintérêt de la police pour les enquêtes avec des procédures trop lourdes et des horaires trop étendus. Conséquence, chaque commissariat a des dizaines de dossiers non traités en attente. Pour réduire ce stock, le Président a promis du personnel administratif pour accélérer leur traitement, notamment des greffiers. Il a également évoqué l'installation de caméras embarquées dans les véhicules, en plus des caméras piétions, comme aux États-Unis.
Emmanuel Macron a également donné quelques confirmations, comme la création de 10.000 postes de policiers et de gendarmes d'ici la fin du quinquennat. Les forces de l'ordre verront aussi leur matériel, leur parc automobiles, et leurs bâtiments renouvelés. Dernier point abordé par le chef de l'État : la formation initiale des policiers. Moins de deux ans après l'avoir raccourcie à huit mois, il a décidé que celle-ci devrait à nouveau durer un an.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Météo -Deux personnes sont portées disparues dans le Gard après les violentes intempéries survenues mardi 14 septembre.

Coronavirus - À la veille de l'application de l'obligation vaccinale pour les soignants, prévue mercredi 15 septembre, 300.000 d'entre eux n'ont reçu aucune injection.

Musique - L'Esplanade Johnny Hallyday a été inaugurée mardi 14 septembre à l'Accord Arena de Paris, en présence de Laetitia Hallyday.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/