1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 12h30 - Présidentielle 2022 : les propos de Le Pen sur les faillites d'entreprises décortiqués
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Présidentielle 2022 : les propos de Le Pen sur les faillites d'entreprises décortiqués

FACT CHECKING - Contrairement aux propos de la candidate du Rassemblement national, le nombre de faillites en hausse n'est pas inquiétant, mais signifie un retour à la normale.

Marine Le Pen a été visiter une entreprise de Gennevilliers, mercredi 13 avril.
Marine Le Pen a été visiter une entreprise de Gennevilliers, mercredi 13 avril.
Crédit : Emmanuel Dunand / AFP
RTL Midi du 13 avril 2022
00:23:33
RTL Midi du 13 avril 2022
00:23:33
Martial You - édité par Sandra Cazenave

À 11 jours du second tour, le duel à distance se poursuit entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. En déplacement, mercredi 13 avril au matin, dans une cimenterie de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Marine Le Pen a réagi aux derniers chiffres des défaillances d'entreprises . Elles sont en hausse de 6,3 % au mois de mars, selon la banque de France.

"La France de Macron est une France qui s'arrête. Au moment où on parle, des entreprises ferment leurs portes. Beaucoup d'entre elles ne pourront pas rembourser les prêts garantis par l'État (PGE), qu'ils sont censés rembourser au mois de mai", a déclaré la candidate du RN, questionnant : "Que propose le gouvernement dans ce domaine ?" Elle veut alors mettre en place pour les entreprises un allongement ou un report du délai de remboursement du PGE, "sans sanction bancaire". 

Des propos qu'il revient de mesurer : effectivement le nombre de faillites est remonté ces dernières semaines, mais il était anormalement bas durant le Covid. La France n'est donc pas "à l'arrêt", mais plutôt de retour à la normale. La France recense 31.000 défaillances sur 12 mois, contre 52.000 annuel en temps normal, selon le cabinet Altares. 

Quand au remboursement des PGE, il a déjà été rééchelonné sur 8 voire 10 ans. Mais c'est une démarche que doit faire chaque entreprise à titre individuel, auprès de sa banque ou du médiateur du crédit. Cela ne peut pas être une mesure générale car, bien que l'État cautionne ce prêt, il a été signé avec une entité bancaire.

À écouter aussi

Concernant les sanctions évoquées par la candidate, c'est une inquiétude qu'ont beaucoup de chefs d'entreprises. Car le report du PGE est considéré comme une restructuration de la dette et peut compliquer les futures demandes de prêt. Mais, pour autant, l'entreprise n'est pas fichée Banque de France. Cela n'est le cas que pour les entreprises qui font plus de 750.000 euros de chiffre d'affaires par an. 

À écouter également dans ce journal

Présidentielle 2022 - Une cinquantaine de sportifs et sportives ont signé une tribune publiée dans Le Parisien appelant à faire barrage à l'extrême droite et à voter pour Emmanuel Macron au second tour. 

Salmonellose - L'ONG Foodwatch accuse l'entreprise Kinder d'avoir tardé à retirer les produits des rayons, alors que l'entreprise avait déjà été alertée sur des cas de salmonellose. Cinq catégories de chocolats Kinder sont concernées par un rappel. 

Santé - La Haute autorité recommande aux femmes enceintes de se faire vacciner contre la coqueluche de façon systématique, dès le deuxième trimestre de grossesse. Cela permet de protéger le nouveau-né. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/