2 min de lecture Justice

Les infos de 12h30 - FN : début du procès pour le financement illégal de 2 campagnes

7 personnes liées au Front National sont suspectées d'avoir détourné de l'argent public pour financer les campagnes de 2012 et 2015.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
RTL Midi du 06 novembre 2019 Crédit Image : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Micro RTL générique
Marie Moley édité par Noé Blouin

Le Front national et son entourage, ont-ils escroqué l’État pour financer leurs campagnes électorales entre 2012 et 2015 ? C'est la question sur laquelle planche la justice, depuis ce mercredi 6 novembre.

Il aura fallu 45 minutes à la présidente pour égrainer les faits reprochés. Escroqueries, fausses factures, prêts fictifs ... En tout sept personnes comparaissent dans cette affaire, jusqu'à la fin du mois de novembre. Parmi les prévenus, 6 hommes, dont deux cadres du Rassemblement national, encore en activité et des amis de longue date de Marine Le Pen. Tous se connaissent bien et échangent quelques messes basses sur le banc des accusés.

L'un d'entre eux, Frédéric Chatillon est au cœur du dossier. Il gère la société Riwal, qui a fourni l'équipe de campagne du Front national en 2012. Il est soupçonné d'avoir surfacturé les kits distribués pendant cette période. Mais pour son avocat, le chef d'entreprise pratiquait des prix "classiques". "Les documents de mon client, loin d'être surfacturés, étaient d'un prix inférieur à ceux des autres partis politiques. Parfois largement inférieur. Pour leurs travaux d'imprimerie le Parti socialiste est 40% plus cher que les travaux de mon client", déclare-t-il, en demandant "une égalité de traitement".

Une ligne de défense adoptée par l'ensemble des prévenues, selon eux le dossier est à charge parce qu'il s'agit du Front national. Un autre avocat demande la neutralité de la part de la justice, "que l'on adhère aux idées du Front, ou pas".

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Une vue de la ville de Toulouse justice
Toulouse : un ancien conseiller municipal mis en examen pour viols

Immigration - Édouard Philippe a annoncé le plan du gouvernement pour encadrer l'immigration économique. Il y aura bien des restrictions sur l’accès à la santé et, comme prévu, des quotas.

Patrick Balkany - Plusieurs cagnottes ont été lancées à Levallois-Perret pour permettre à Patrick Balkany de sortir de prison, sa caution s’élève à 500.000 euros.

Catherine Deneuve - L'actrice a fait un malaise en plein tournage du dernier film d'Emmanuelle Bercot, le 5 novembre dernier au soir. Elle est toujours hospitalisée, ses proches n'ont cependant pas communiqué sur son état de santé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Front national Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants