1 min de lecture Agnès Buzyn

Les infos de 12h30 - Agnès Buzyn très émue lors de la passation de pouvoir avec Olivier Véran

L'ex-ministre de la santé Agnès Buzyn a prononcé un discours empreint d'émotion lors de la cérémonie de passation de son ministère au député Olivier Véran. Elle s'est défendue de fuir les dossiers du coronavirus et de la crise de l'hôpital public.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 12h30 - Buzyn, très émue, lors de la passation de pouvoir avec Olivier Véran Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL édité par Benoît Collet

Le 17 janvier, Agnès Buzyn a fait ses adieux au ministère de la Santé, sans pouvoir retenir ses larmes. "C'est un déchirement. Les valeurs que j'ai portées ne me quittent pas. C'est maintenant pour moi un nouveau départ et je serais au rendez-vous", s'est exprimée la désormais candidate à la mairie de Paris, lors de la cérémonie de passation de pouvoir de son poste de ministre au député Olivier Véran, médecin lui aussi.

Agnès Buzyn a également tenu à répondre à ceux qui l'accusent de quitter le navire alors que le coronavirus menace et que la grogne sociale n'est pas calmée pas à l'hôpital public. "Les défis ne manquent pas. Sur le coronavirus, je me suis assurée que tout était en place", a expliqué l'ex-ministre.

Elle a également introduit le nouveau ministre de la santé, Olivier Véran, député proche d'Emmanuel Macron, adepte des coups médiatiques, comme lorsqu'il avait fait voter un amendement pour légaliser le cannabis thérapeutique. "Tu vas prendre la tête de ce très beau ministère et je sais que tu es prêt", a conclu Agnès Buzyn.

À écouter également dans ce journal

Écologie - "Enneiger des stations de ski par hélicoptère n’est pas une voie possible", s'est indignée Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique, après le largage de 50 tonnes de neige à la station de ski de Luchon-Superbagnères (Haute-Garonne), le week-end du 15 janvier. 

À lire aussi
Le ministre de la Santé Olivier Véran et le Premier ministre Edouard Philippe lors des questions au gouvernement le 24 mars justice
Coronavirus et confinement : 5 nouvelles plaintes contre des ministres


Santé - L'association Adikia demande l'abrogation des recommandations de la Haute autorité de santé concernant les bébés secoués. Selon Adikia, ces recommandations conduisent à accuser injustement des parents de maltraitance en raison d'erreurs de diagnostics.

Racisme - Le 16 janvier, l'attaquant du FC Porto, le Franco-malien Moussa Marega, a été victime de de cris racistes en plein match, lors d'une rencontre contre le Vitoria Guimaraes. Le joueur a alors décidé de quitter la pelouse, provoquant un choc médiatique au Portugal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agnès Buzyn Élections municipales à Paris Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants