1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les actualités de 12h30 - Castaner répond à Toubon, qui critique l'usage des LBD
2 min de lecture

Les actualités de 12h30 - Castaner répond à Toubon, qui critique l'usage des LBD

Alors que le défenseur des droits Jacques Toubon dénonce dans son rapport annuel un "renforcement de la répression en France", le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner répond.

Dans son rapport annuel, le défenseur des droits Jacques Toubon dénonce une "répression" en France.
Dans son rapport annuel, le défenseur des droits Jacques Toubon dénonce une "répression" en France.
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Les actualités de 12h30 - Castaner réagit au rapport de Toubon qui dénonce la "répression" en France
00:01:18
Les actualités de 12h30 - Castaner réagit au rapport de Toubon qui dénonce la "répression" en France
00:01:18
- édité par Sarah Duhieu
Je m'abonne à la newsletter « Politique »

Le ministre de l'Intérieur n'apprécie pas qu'on l'accuse de répression. Christophe Castaner répond ce mardi 12 mars aux propos du défenseur des droits Jacques Toubon, qui s'interroge ouvertement sur le nombre d'interpellations et de gardes-à-vue préventives à l'occasion du mouvement des "gilets jaunes". Il réitère, dans son dernier rapport, sa demande d'interdire les lanceurs de balles de défense et les grenades de désencerclementqui ont fait de nombreux blessés.

"Depuis de longues semaines, chaque samedi notamment, nos forces de l'ordre sont attaquées", rétorque Christophe Castaner. "Donc il faut se poser une question simple : les forces de l'ordre ont-elles le droit de se défendre face à l’hyper violence de quelques uns ? Et je ne confonds pas avec les manifestants et encore moins avec les 'gilets jaunes', qui viennent systématiquement les attaquer."

"J'ai en mémoire que Jacques Toubon a été ministre, ministre de la Justice d'ailleurs", poursuit le ministre de l'Intérieur. "On pourrait même se rappeler de la façon dont il était ministre. A cette époque-là aussi, il y avait des forces de sécurité. Monsieur Toubon aujourd'hui mène un combat manifestement plus personnel que collectif, peut-être pour faire oublier son propre engagement politique."

Le défenseur des droits Jacques Toubon a été ministre de la Justice de 1995 à 1997 dans les gouvernements Juppé I et II. Dans son rapport annuel publié ce mardi 12 mars, il pointe un "renforcement de la répression" en France. "Nous avons été prémonitoires, y compris par rapport à la situation du maintien de l'ordre qui est effectivement préoccupante aujourd'hui et sur laquelle nous avons remis un rapport en janvier 2018", a-t-il déclaré.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

International - Le portrait de Xavier, 39 ans, professeur d'une classe de CM2 au Kenya, l'un des neuf Français qui se trouvaient