1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : Reconquête va laisser "50 circonscriptions" aux proches de Marion Maréchal
2 min de lecture

Législatives 2022 : Reconquête va laisser "50 circonscriptions" aux proches de Marion Maréchal

Le parti Reconquête ! commence à s'organiser pour les législatives, et a prévu de laisser "un minimum de 50 circonscriptions" aux proches de Marion Maréchal.

Éric Zemmour et Marion Maréchal à Toulon, le 7 mars 2022
Éric Zemmour et Marion Maréchal à Toulon, le 7 mars 2022
Crédit : CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Marine Derquenne & AFP

Le parti Reconquête ! d'Éric Zemmour se prépare pour les législatives qui auront lieu les 12 et 19 juin prochains. Tandis que le candidat stagne à 13% dans le dernier sondage BVA pour RTL, son parti se penche déjà sur les législatives. L'équipe du candidat a confié le 22 mars qu'au moins 50 circonscriptions étaient prévues pour des proches de Marion Maréchalqui s'est ralliée à Éric Zemmour le 6 mars dernier.  

Philippe Schleiter, chargé de préparer les législatives au sein du parti Reconquête, a expliqué dans Le Figaro qu'ils avaient "réservé à Marion Maréchal un espace politique qui correspond à son poids politique". Une source du Figaro a affirmé qu'il fallait "faire de la place aux amis de Marion Maréchal, à quelques-uns de nos 115.000 adhérents et à certains maires qui nous ont donné leurs parrainages". 

Marion Maréchal avait déjà annoncé sa volonté de "retourner en politique" et de se présenter aux législatives de 2022, comme l'avait rapporté Le Figaro fin janvier. Mais elle ne sait pas encore dans quelle circonscription elle sera présente. Cela dépendra de sa situation familiale. Elle est enceinte de six mois et doit accoucher à une date proche des législatives des 12 et 19 juin.

Reconquête ! et ses alliés veulent être présents "partout" pour les législatives

Le chargé des législatives Philippe Schleiter a expliqué à l'AFP que le porte-parole du parti d'Éric Zemmour, Antoine Diers, ainsi que le responsable du numérique Samuel Lafont sont "candidats à la candidature" dans le Nord et le Gard. Le porte-parole Denis Cieslik, le chef de fil du mouvement de jeunesse de Zemmour Stanislas Rigault et Benjamin Cauchy, l'ancien "gilet jaune", pourraient eux aussi se présenter. 

Philippe Scheilter a reconnu que l'ancien LR Guillaume Peltier serait "un candidat naturel" pour briguer sa propre succession dans le Loir-et-Cher. Mais celui-ci ne s'est pas encore déclaré.
Pour le moment, il n'a pas encore travaillé sur l'hypothèse des candidatures de Sarah Knafo et Éric Zemmour pour les législatives. 

Le résultat du premier tour de la présidentielle donnera le ton des discussions.

Philippe Schleiter chargé de préparer les législatives au sein de Reconquête !

Schleiter a précisé que "le résultat du premier tour de la présidentielle donnera le ton des discussions" notamment avec le Rassemblement national. Pour l'instant, aucune négociation n'a été engagée avec le parti de Marine Le Pen. 

Pour le parti politique Via, la voie du peuple fondé par Christine Boutin, anciennement Parti chrétien-démocrate, et pour le parti Mouvement conservateur présidé par Laurence Trochu, un "plafond" maximum de 40 circonscriptions est prévu. L'ex-candidat à la primaire de la droite de 2016 et président du parti Via, Jean-Frédéric Poisson, devrait à nouveau tenter sa chance dans son ancienne circonscription des Yvelines (10e) qu'il avait perdue face à la LaREM Aurore Bergé en 2017.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire