1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : qui sont les adversaires d'Élisabeth Borne dans le Calvados ?
3 min de lecture

Législatives 2022 : qui sont les adversaires d'Élisabeth Borne dans le Calvados ?

La Première ministre est aussi candidate aux législatives dans la 6e circonscription du Calvados. Les 12 et 19 juin prochains, elle affrontera les candidats investis par le RN, la Nupes, le Parti animaliste, Libertés et Territoires et la Lutte Ouvrière.

Elisabeth Borne, Première ministre, lors de sa passation de pouvoirs le 16 mai 2022.
Elisabeth Borne, Première ministre, lors de sa passation de pouvoirs le 16 mai 2022.
Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Marine Derquenne

La Première ministre doit se faire élire dans la 6e circonscription du Calvados pour rester à son poste à Matignon, d'après la tradition Républicaine. Élisabeth Borne, investie par la majorité présidentielle, affrontera le candidat de la Nupes Noé Gauchard, le candidat RN Jean-Philippe Roy, ainsi que le candidat François Ormin de Libertés et Territoires, Bruno Battail du Parti animaliste et Pascale Georget de Lutte Ouvrière.

Élisabeth Borne prend la place du député sortant LaREM Alain Tourret. La circonscription qu'elle a obtenue est favorable au président qui a obtenu un chiffre record à 31,16% à la présidentielle contre 19,15% pour Mélenchon par exemple et 23,76 % pour Marine Le Pen. Mais le candidat investi par l'alliance de la gauche, Noé Gauchard, l'assure : "Rien n’est joué, car énormément de gens très déçus après la présidentielle se sont remobilisés", d'après des propos rapportés par Le Parisien.

Noé Gauchard âgé de 22 ans, petit fils d'agriculteur et étudiant activiste, est le candidat investi par la Nupes

Dès la nomination d'Elisabeth Borne à Matignon, le candidat de la Nupes Noé Gauchard a réagi sur Twitter. Il a défendu son propre ancrage territorial, déclarant qu'il connaissait "bien le Calvados et ses problématiques" étant lui-même "petit fils d'agriculteur". Il a souligné qu'il avait notamment "grandi dans ce département". Noé Gauchard assure que sa "famille y est ancrée depuis plusieurs générations". 

Le candidat de la Nupes est un étudiant et un activiste écologique. Il a milité au sein du mouvement Youth for Climate avant d'arriver en politique, tel que le rapporte Le Parisien. Il défend avec ferveur une "écologie globale et radicale", tel que le rapporte le journal. Dans son communiqué publié sur Twitter, il critique ainsi le bilan écologique d'Elisabeth Borne, affirmant que "sous sa responsabilité, les objectifs de la France en termes de bifurcation écologique ont été ignorés au nom de la compétitivité financière."

Maintenant qu'il fait face à la Première ministre pour les législatives, le jeune candidat a affirmé que "l'enjeu devient plus important". De son côté, Jean-Philippe Roy a retweeté la publication du maire et conseiller régional Olivier Pjanic, ironisant "ah carrément contre le premier ministre au niveau des législatives". 

Jean-Philippe Roy, conseiller régional RN, critique le parachutage d'Élisabeth Borne dans le Calvados

À écouter aussi

Le conseiller régional RN, Jean-Philippe Roy, est aussi candidat face à Élisabeth Borne dans le Calvados. Il va mener la campagne des législatives sur les thématiques phares de son parti, notamment sur le thème du pouvoir d'achat et de l'insécurité, tel que le raconte BFMTV

Dans le journal Ouest Francele candidat défend son ancrage territorial, critiquant celui de Borne ou de Ormain, le candidat de Liberté et Territoires : "Pour défendre un territoire, il faut le connaître. Plusieurs candidats comme Monsieur Ormain ou Madame Borne ne sont pas du secteur. Que savent-ils des problèmes des habitants ? Ils ne servent que leurs intérêts. Je ferai remonter les demandes des habitants à l'Assemblée.", a-t-il déclaré. Jean-Philippe Roy, lui, vit depuis environ une dizaine d'années dans la commune de Noues-de-Sienne, anciennement Mesnil Clinchamps, tel que le souligne BFMTV

Dans les colonnes de La Manche libre, Elisabeth Borne s'était défendue quant aux accusations de parachutage : "C'est une circonscription qui compte beaucoup pour moi, dans un département, le Calvados, qui est le berceau de ma famille. Mon grand-père, Marcel Lescène, qui était pharmacien, fut maire de Livarot durant une quinzaine d'années et conseiller général au milieu du XXe siècle. J'ai de nombreux souvenirs d'enfance et de famille dans le Calvados.", avait-elle confié. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/