1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : que se passera-t-il en cas de défaite de Borne dans sa circonscription ?
2 min de lecture

Législatives 2022 : que se passera-t-il en cas de défaite de Borne dans sa circonscription ?

Après sa nomination en tant que Première ministre, Élisabeth Borne a annoncé maintenir sa candidature dans la 6e circonscription du Calvados. Mais que se passera-t-il pour la nouvelle locataire de Matignon en cas de victoire ou de défaite ?

Élisabeth Borne le 17 mai 2022 à l'hôtel de Matignon
Élisabeth Borne le 17 mai 2022 à l'hôtel de Matignon
Crédit : CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
Théo Putavy

"Pour porter [le programme], il nous faut une majorité la plus large possible. On se retrouve très prochainement sur le terrain", a déclaré ce mardi 17 mai Élisabeth Borne devant les députés LaREM, MoDem et Agir - propos rapportés par Thomas Despré du service politique de RTL. Au lendemain de sa nomination au poste de Première ministre, l'ancienne ministre du Travail met déjà le cap sur les législatives pour lesquelles elle maintient sa candidature dans la 6e circonscription du Calvados
Mais est-il possible de cumuler les deux postes ? La réponse est non. En cas de victoire dans sa circonscription, la Première ministre ne pourra pas siéger dans les rangs de l’Assemblée nationale. Cette tâche incombera donc à un suppléant choisi avec soin. Dans le cas d'Élisabeth Borne, Freddy Sertin siégera à l'Assemblée nationale. Son suppléant est le directeur de la clinique de Vire Normandie.

Une tradition républicaine

Se soumettre aux électeurs quand on est Premier ministre demeure une tradition française. Le Premier ministre est habituellement choisi parmi la majorité parlementaire. Ainsi, "le fonctionnement des institutions et la pratique démocratique conduisent le président de la République à choisir un Premier ministre qui a le soutien de la majorité parlementaire", indique le site de l'Assemblée nationale. Cette règle implicite est d'autant plus importante dans le cas d'Élisabeth Borne qu'elle n'a jusqu'alors jamais été élue lors d'une élection. 

Mais se présenter aux législatives peut être un pari risqué car la tradition veut également que le Premier ministre battu aux législatives démissionne de son poste. "La logique, c'est que quand on est battu, ça veut dire qu'on n'a pas le soutien du peuple et qu'on ne peut pas rester au gouvernement", avait édicté François Fillon en 2007 après la démission d'Alain Juppé suivant sa défaite aux législatives à Bordeaux. 

En 2017, l'Élysée avait annoncé que les ministres battus dans leur circonscription respective devaient quitter leur poste. Alors, Élisabeth Borne se lance dans sa campagne en Normandie pour ne pas prendre le risque de perdre sa place à Matignon.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.