1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : LR secoué entre la ligne d'opposition et les désirs d'accord avec Macron
2 min de lecture

Législatives 2022 : LR secoué entre la ligne d'opposition et les désirs d'accord avec Macron

Les Républicains, dont le président Christian Jacob va rencontre Emmanuel Macron ce mardi 21 juin, sont tiraillés entre deux lignes à la suite des résultats des législatives.

Emmanuel Macron s'est exprimé depuis l'Élysée, samedi 19 mars 2022.
Emmanuel Macron s'est exprimé depuis l'Élysée, samedi 19 mars 2022.
Crédit : Gonzalo Fuentes, AFP
Résultats législatives : Emmanuel Macron reçoit les dirigeants des partis de l'opposition
00:03:12
Résultats législatives : Emmanuel Macron reçoit les dirigeants des partis de l'opposition
00:03:12
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont - édité par Charlène Slowik

Emmanuel Macron convie les forces politiques de l'Assemblée nationale à l'Élysée mardi 21 juin pour trouver comment gouverner avec une majorité relative. Les dirigeants iront chacun leur tour. Christian Jacob s'y rend dès ce jour pour Les Républicains.

Ce sera l'occasion pour lui d'exposer au chef de l'État qu'il n'est "pas question de pacte ou de coalition". La ligne de LR et sa soixantaine de députés marque une "opposition responsable". Laurent Wauquiez a déclaré lundi au conseil stratégique il ne voulait "pas de combine pour négocier des places, mais pas de blocage". En clair, LR ne veut surtout pas appartenir à la majorité mais pourra voter des lois sous conditions. Cela pourrait se résumer par "vous prenez nos idées ou on vote contre, et dans ce cas débrouillez vous, allez voir à gauche".

Cependant, certains réclament un accord de gouvernement avec Emmanuel Macron. Ainsi, le nouveau député Philippe Juvin a déclaré : "Il faut se placer dans une logique de cohabitation en réclamant des grands ministères". Christian Jacob s'est empressé de le recadrer : "Ça ne tient pas la route, on est 60, les macronistes 245 !".  De son côté, Bruno Retailleau a ciblé Jean-François Copé en ces termes : "Ce n'est pas correct ce que tu as fait dimanche à la télé en parlant coalition, tu donnes l'impression qu'on va à la soupe".

Certains députés réclament un accord

Mais l'ancien patron de l'UMP n'en démord pas : s'il réclame une coalition c'est pour forcer Emmanuel Macron à mener une politique de droite. En effet, Jean-François Copé ne croit pas à cette stratégie du texte par texte qui serait "illisible pour les électeurs". L'équation est donc délicate pour LR : comment ne pas passer pour des alliés du président tout en lui sauvant la mise sur certaines lois ?

À écouter aussi

Pour cela, il y aurait peut-être une parade. L'idée est de déposer des propositions de loi LR, et de non pas juste attendre de donner son accord à la majorité sur le pouvoir d'achat, la sécurité ou d'autres sujets. Théoriquement, ce positionnement sera minoritaire au menu du bureau politique ce soir. "Si ensuite il y en a qui continuent à réclamer un accord avec Macron, ça va être un problème", prévient un ténor du LR qui préconise une méthode dure : "Vous nous polluez, partez !"

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/