3 min de lecture Front national

Législatives 2017 : Marine Le Pen a-t-elle ses chances dans le Pas-de-Calais ?

Après avoir soufflé le chaud et le froid, la candidate déçue à la présidentielle a finalement décidé de se présenter à Hénin-Beaumont. Comme en 2007 et en 2012.

Marine Le Pen, au Parlement européen le 17 janvier 2017
Marine Le Pen, au Parlement européen le 17 janvier 2017 Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
109996784729281669890
Clarisse Martin
Journaliste

Bis repetita. Ou presque, car pour l'instant, l'issue du scrutin n'est pas connue. Mais l'histoire commence de la même manière. Comme en 2012, la candidate déçue à l'élection présidentielle a décidé de livrer la bataille des législatives en se présentant dans le Pas-de-Calais, dans la circonscription de la ville frontiste de Hénin-Beaumont. Il y a cinq ans, Marine Le Pen, arrivée aux portes du second tour de l'élection présidentielle, avait tenté de prendre sa revanche électorale en présentant sa candidature aux législatives dans la onzième circonscription du département des Hauts-de-France. Elle avait déjà tenté sa chance aux législatives de 2007 dans le même département.

Un échec, comme en 2007. À quelques centaines de voix près, la fille de Jean-Marie Le Pen s'était heurtée au plafond de verre qu'elle a toujours connu à ce jour dans les scrutins de l'Hexagone, en considérant les élections européennes comme un vote à part. Elle avait failli rafler la mise, mais le socialiste Philippe Kemel avait ravi la place dans l’hémicycle. Ce dernier compte d'ailleurs bel et bien défendre son siège, avait-t-il affirmé au micro de RTL le 18 mai, estimant que "comme tous les cinq ans, elle (Marine Le Pen, ndlr) transforme ce territoire en une piètre scène de spectacle pour servir ses intérêts personnels".

La candidate avait pourtant soufflé le chaud et le froid. Au terme de la présidentielle, Le Canard Enchaîné la disait même "KO debout", et avançait que l'adjoint de Steeve Briois à la mairie de Hénin-Beaumont, Bruno Bilde, pourrait se substituer à elle pour briguer la députation. Des thèses démenties par Nicolas Bay et in fine par Marine Le Pen, puisque jeudi 18 mai, la finaliste de l'élection présidentielle est sortie du bois et a officialisé sa candidature aux législatives. "Je n'ai pas particulièrement hésité, j'ai juste attendu pour rendre publique ma décision", avait-elle coupé court sur le plateau de TF1.

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen, le 9 janvier 2019 extrême droite
Jean-Marie Le Pen fait ses adieux au Parlement européen et à la vie politique

Une configuration différente de 2007 et 2012

Le plafond de verre va-t-il voler en éclats ? Il y a cinq ans, lors du précédent scrutin, Marine Le Pen n'était pas dans la position de force qu'elle occupe en 2017. Plus aguerrie, présidente du parti frontiste depuis 2011, elle a battu le record du nombre de voix obtenues par un candidat du Front national. Arrivée deuxième du scrutin après un duel au second tour face à Emmanuel Macron10,6 millions de personnes ont voté pour elle. Le précédent record du FN étant aux régionales de 2015, avec 6,8 millions de voix. Depuis 2012, le parti n'a eu de cesse de voir ses scores augmenter. Les cartes pourraient bien être redistribuées.

Au second tour de l'élection présidentielle de 2017, Marine Le Pen a emporté la conviction de 58% des électeurs à Hénin-Beaumont. Un score qui peut laisser augurer l'issue des législatives et qui ne laisse pas de place au doute pour le politologue Thomas Guénolé. Contacté par RTL.fr, le chercheur est persuadé qu'elle remportera le siège de députée qu'elle brigue. "Avec 46,5% obtenus à Hénin-Beaumont au premier tour de la présidentielle, je ne vois pas comment cette circonscription pourrait échapper à Marine Le Pen", affirme-t-il. "En 2012, la situation était différente. 

Jean-Luc Mélenchon s'était présenté face à elle et avait fait barrage. Cette fois, elle n'a pas de candidat aussi bon en face", analyse Thomas Guénolé, qui s'il n'est pas affirmatif, juge possible qu'elle remporte le scrutin dès le premier tour, "même si la marche est vraiment haute". Le 7 juin, un sondage Ifop réalisé pour La Voix du Nord donne une large avance à Marine Le Pen lors du premier tour du scrutin. Selon l'enquête, elle obtiendrait 44% des voix.

Pour retrouver tous les candidats aux élections législatives circonscription par circonscription, rendez-vous sur notre moteur de résultats.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Législatives 2017 Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788663735
Législatives 2017 : Marine Le Pen a-t-elle ses chances dans le Pas-de-Calais ?
Législatives 2017 : Marine Le Pen a-t-elle ses chances dans le Pas-de-Calais ?
Après avoir soufflé le chaud et le froid, la candidate déçue à la présidentielle a finalement décidé de se présenter à Hénin-Beaumont. Comme en 2007 et en 2012.
https://www.rtl.fr/actu/politique/legislatives-2017-marine-le-pen-a-t-elle-ses-chances-dans-le-pas-de-calais-7788663735
2017-05-25 07:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/efDZKEUisAV9RivKJ8SUNA/330v220-2/online/image/2017/0302/7787494974_marine-le-pen-au-parlement-europeen-le-17-janvier-2017.jpg