1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législative partielle dans le XXe à Paris : une petite primaire et un test pour la gauche
1 min de lecture

Législative partielle dans le XXe à Paris : une petite primaire et un test pour la gauche

REPORTAGE - La législative partielle qui va se tenir le 29 mai et le 6 juin, dans le XXe arrondissement de Paris voit s'affronter le Parti socialiste, la France insoumise, le PCF et les Verts.

Un isoloir dans un bureau de vote (Illustration).
Un isoloir dans un bureau de vote (Illustration).
Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Le Mag Pol du 02 mai 2021
13:29
Le Mag Pol du 02 mai 2021
13:29
Marie-Bénédicte Allaire

La gauche et les écologistes entament des discussions pour une éventuelle candidature de rassemblement lors de l'élection présidentielle. Patience. Les forces de gauche en sont encore à se jauger. Dans ce contexte, la législative partielle qui va se tenir le 29 mai et le 6 juin, dans le XXe arrondissement de Paris ressemble à une petite primaire.

Il s'agit de remplacer la députée George Pau-Langevin, partie rejoindre la Défenseure des droits, quatre candidats de gauche ou écologistes s'affrontent au premier tour dans cet arrondissement qui est l’un de ceux qui votent le plus à gauche à Paris. La droite sera représentée par le candidat LR, François-Marie Didier et La République En Marche ne présentera même pas de candidat.

Cette circonscription de l'est de Paris n'a plus de députée depuis novembre. Le premier tour de l'élection partielle se tient le 30 mai et Lamia El Aaraje est en campagne, auprès des commerçants.

Un test à un an de la présidentielle

En pleine vague macroniste, l'arrondissement était resté socialiste en 2017. Il y a donc un peu de pression sur les épaules de Lamia El Aaraje. "C'est éminemment important pour nous. On est sur la seule circonscription socialiste de Paris. C'est un enjeu. Cette candidature suscite aussi un espoir", explique la candidate socialiste à RTL.

À lire aussi

Mais Danielle Simonnet, de la France insoumise, attend son heure. Seule élue insoumise au Conseil de Paris, elle n'oublie pas qu'à la dernière présidentielle, Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête au premier tour dans l'arrondissement

L'écologiste Antoinette Guhl laboure elle aussi l'arrondissement depuis longtemps. Pourtant, après la percée des européennes, les résultats ont été décevants à Paris aux municipales l'an dernier. Pour les communistes, cette élection partielle est un petit baromètre de leur audience. D'autant que leur candidat Thomas Roger est infirmier de profession. À un an de la présidentielle, cette élection ressemble à un test pour les partis de gauche et écologiste. Tous les ténors se sont déplacés pour soutenir les candidats. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/