1 min de lecture Justice

Le vice-président du Conseil d'État mis en examen pour "complicité de harcèlement moral"

Bruno Lasserre, vice-président du Conseil d'État, a été mis en examen pour "complicité de harcèlement moral", a-t-on appris vendredi 4 octobre de sources concordantes.

Bruno Lasserre
Bruno Lasserre Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et AFP

Le vice-président du Conseil d'État, Bruno Lasserre, a été mis en examen dans le cadre d'une enquête sur le suicide en 2014 d'un de ses ex-subordonnés lorsqu'il présidait l'Autorité de la concurrence (2004-2016), a appris vendredi l'AFP de sources concordantes. 

Le haut-fonctionnaire de 65 ans, qui dirige depuis 2018 la juridiction suprême de l'administration, a été mis en examen le 27 septembre à Paris pour "complicité de harcèlement moral", a indiqué une source judiciaire. 

C'est Bruno Lasserre lui-même qui a révélé cette mise en examen dans un mail interne adressé à ses collègues du Conseil d'État. Dans ce courrier, auquel nous avons eu accès, il explique qu'il entend "contribuer pleinement" à l'enquête. Mais il ajoute qu'il "conteste avec toute [son] énergie" les faits qui lui sont reprochés. Il refuse, selon ses mots, d'être "regardé comme complice de méthodes de management que je n’ai jamais demandées ni cautionnées et que j’ai, lorsqu’elles ont été portées à ma connaissance, fermement condamnées".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Conseil d'État
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants