1 min de lecture Harcèlement

Finistère : un homme harcèle son ex-compagne et l'appelle plus de 10.000 fois en 38 jours

VU DANS LA PRESSE - Le trentenaire a été condamné à six mois de prison ferme par le tribunal de Quimper. "J'étais accro à cette femme", avait-il reconnu devant les enquêteurs lors de son interpellation.

Un homme tenant son téléphone portable (illustration).
Un homme tenant son téléphone portable (illustration). Crédit : AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Son calvaire aura duré six mois. Entre décembre 2016 et juillet 2017, une femme résidant à Mellac, tout près de Quimperlé (Finistère), a vécu l'enfer à cause de son ancien compagnon. Ce dernier, qui n'acceptait pas leur rupture, n'a cessé de la harceler.

L'homme, qui a déménagé, décide d'abord de venir planquer devant son domicile nuit et jour à chaque fois qu'il revient dans la région, rapporte Le Télégramme. Mais ce n'est pas tout. Il multiplie les SMS et les appels à celle qu'il ne veut pas oublier. Il a ainsi tenté de la joindre 10.045 fois en 38 jours, ce qui représente environ 264 appels par jour. À cela s’ajoutent plus de 3.000 textos durant la même période, ainsi que cinq MMS (messages avec photos) par jour, précise Ouest France.

Des messages plutôt tendres, comparés à ses appels menaçant. Il s'en prend également au nouveau compagnon de son ex-conjointe : "Je vais te faire mourir", "tu auras la paix quand tu seras au cimetière", lui a-t-il notamment écrit. Mais le prévenu se montre aussi violent physiquement. Le 21 juillet 2017, aux alentours de 22 heures, il brise une vitre de la maison de son ex pour lui crier son amour. La victime portera plainte deux fois, raconte Le Télégramme.

Interpellé quelques temps plus tard, le suspect reconnaîtra ses excès devant les gendarmes : "J'étais accro à cette femme". En couple avec une autre femme, il assure que "c'était des mots en l'air". À son procès, qui s'est déroulé en son absence jeudi 12 septembre dernier, la procureure du tribunal de Quimper l'a considéré "comme dangereux". Il a été condamné à six mois de prison ferme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement Finistère Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants