2 min de lecture Gilets jaunes

LBD : "Ce n'est pas parce qu'il y a des blessés qu'il faut la changer", dit Péchenard sur RTL

INVITÉ RTL - L'ancien directeur de la police nationale estime qu'"à partir du moment où vous attaquez les forces de l'ordre, il est assez normal que les forces de l'ordre ripostent".

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux iTunes RSS
>
LBD : "Ce n'est parce qu'il y a quelques blessés qu'il faut la changer", dit Péchenard sur RTL Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Marie-Pierre Haddad

Faut-il interdire les lanceurs de balles de défense ? Selon l'ancien directeur de la police nationale, Frédéric Péchenard, "il faut que la police ait des armes intermédiaires qui permettent de conserver les émeutiers à distance, pour éviter le contact. Le lanceur de balles de défense, les grenades de désencerclement, les gaz lacrymogènes sont des armes intermédiaires".

Invité à l'antenne de RTL ce mercredi 30 janvier, il estime qu'"à partir du moment où vous attaquez les forces de l'ordre, il est assez normal que les forces de l'ordre ripostent". D'après lui, soit "les policiers se retirent complètement", soit "ils essayent de maintenir l'ordre".

Le vice-président Les Républicains de la région Île-de-France, chargé de la sécurité ajoute que l'"on peut probablement se passer" des lanceurs de balles de défense, "à condition de la remplacer par quelque chose d'autre". "Si cette arme n'est pas adéquate, si elle cause trop de blessés ou des blessures qui sont trop graves, il faut la changer incontestablement. Par principe, ce n'est parce qu'il y a quelques blessés qu'il faut la changer et surtout, il faut que les forces de l'ordre aient de quoi se défendre", poursuit-il. 

Ces polémiques sont injustes vis-à-vis des policiers qui font un travail remarquable

Frédéric Péchenard
Partager la citation
À lire aussi
La ville de Nancy, en Lorraine faits divers
Nancy : la permanence d'une députée LaREM taguée

Existent-ils des alternatives ? Oui et parmi elles, des mini sacs de sable qui peuvent remplacer les balles. "Elles vont avoir un impact mais ne vont pas pénétrer. Elles vont s'écraser sur le manifestant. Je pense que ça diminue de manière assez sérieuse, les risques d’œil atteint", indique Frédéric Péchenard.

Jérôme Rodrigues, manifestant "gilet jaune" a été touché à l’œil lors de l'acte XI à Paris. Il estime avoir été visé par les forces de l'ordre qui l'ont touché avec un lanceur de balles de défense. "Je ne crois pas du tout à ça. Les policiers ne sont pas là pour se battre avec les manifestants ou les émeutiers. Les policiers préfèrent être chez eux le samedi, ils sont là parce que c'est leur travail. Ces polémiques sont injustes vis-à-vis des policiers qui font un travail remarquable", défend l'ancien directeur de la police nationale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Sécurité Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796381852
LBD : "Ce n'est pas parce qu'il y a des blessés qu'il faut la changer", dit Péchenard sur RTL
LBD : "Ce n'est pas parce qu'il y a des blessés qu'il faut la changer", dit Péchenard sur RTL
INVITÉ RTL - L'ancien directeur de la police nationale estime qu'"à partir du moment où vous attaquez les forces de l'ordre, il est assez normal que les forces de l'ordre ripostent".
https://www.rtl.fr/actu/politique/lbd-ce-n-est-parce-qu-il-y-a-quelques-blesses-qu-il-faut-la-changer-dit-pechenard-sur-rtl-7796381852
2019-01-30 08:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kPXIMadAkoKyohTNxeSNag/330v220-2/online/image/2019/0130/7796381892-l-invite-de-rtl.jpg