1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les actualités de 22h - LBD : les syndicats de police répondent à Jacques Toubon
1 min de lecture

Les actualités de 22h - LBD : les syndicats de police répondent à Jacques Toubon

Sur RTL, Yves Lefebvre du syndicat SGP Police FO a répondu à Jacques Toubon qui le matin même avait réclamé la suspension des lanceurs de balles de défenses.

Un policier équipé d'un Flash-ball (photo d'illustration).
Un policier équipé d'un Flash-ball (photo d'illustration).
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Les actualités de 22h - LBD : les syndicats de police répondent à Jacques Toubon
10:47
Les actualités de 22h - LBD : les syndicats de police répondent à Jacques Toubon
10:47
Christophe Pacaud

Ce matin sur RTL, le défenseur des droits Jacques Toubon a réclamé la suspension des lanceurs de balles de défenses (LBD) qui ont déjà fait beaucoup de blessés au sein des "gilets jaunes". Ce soir, Yves Lefebvre du syndicat SGP Police FO lui a répondu.

"J'ai simplement à répondre à Jacques Toubon : si demain le législateur décidait de retirer l'armement intermédiaire, un armement non-létal aux forces de l'ordre, il resterait quoi ? L'arme létal, l'arme de poing ou le fusil d'assaut", a-t-il expliqué à RTL.

"Qu'est-ce que préfère Jacques Toubon aujourd'hui ? Que nous puissions neutraliser des casseurs, des personnes violentes au moyen du LBD ou que nous ne soyons contraints selon ses injonctions de les neutraliser à coups de pistolet ? C'est aussi simple que cela. Jacques Toubon n'a rien compris une fois de plus à ce qu'est la gestion du maintien de l'ordre en France", a conclu Yves Lefebvre.

À écouter également dans ce journal

Économie - Le tarif des péages va augmenter, mais les sociétés d'autoroutes font un geste. Ces dernières s'engagent à mettre en place des réductions de tarifs de 30% pour les automobilistes faisant au moins 10 allers-retours par mois.

À lire aussi

Justice -  À quatre jours de sa seconde audition par la commission d'enquête du Sénat, Alexandre Benalla est ce matin en garde à vue chez les policiers chargés d'enquêter sur l'utilisation controversée de ses passeports diplomatiques après son limogeage de l'Élysée cet été. 

Politique - Lors de ses vœux aux armées françaises, Emmanuel Macron a assuré que la France restera "militairement engagée au Levant" au sein de la coalition internationale au cours de l'année qui vient", car "toute précipitation à se retirer serait une erreur".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/