1 min de lecture Justice

La ville de Montpellier va porter plainte contre Nicole Belloubet

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, a exprimé sa colère face à l'implantation de la nouvelle cour administrative d'appel à Toulouse.

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, en juillet 2019
Nicole Belloubet, ministre de la Justice, en juillet 2019 Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

La garde des Sceaux accusée de prise illégale d'intérêts. La Ville de Montpellier va porter plainte contre la ministre de la Justice, Nicole Belloubet pour "prise illégale d'intérêt" dans sa décision d'implanter une nouvelle cour administrative d'appel à Toulouse, plutôt que dans le chef-lieu de l'Hérault, a annoncé son maire Philippe Saurel samedi 25 janvier.

"Nicole Belloubet a menti, sur l'argent, sur le calendrier et sur la décision. Nous avons découvert que le bureau d'étude chargé d'évaluer les sites de Montpellier et Toulouse est situé à Blagnac. Son principal client est la métropole" toulousaine, a également affirmé, lors d'une conférence de presse, le maire.

Nicole Belloubet a été pendant cinq ans rectrice de l'Académie de Toulouse au début des années 2000, vice-présidente du conseil régional de Midi-Pyérénées avant son arrivée au gouvernement, mais aussi première adjointe de l'ancien maire de Toulouse, Pierre Cohen.

Un calendrier qui pose question

Pour l'avocat chargé de la plainte, Maître Gilles Gauer, la ministre aurait usé de son influence pour faire peser la balance en faveur de la Ville rose. "Nous pressentons l'existence d'un conflit d'intérêts dans cette décision en lien avec les intérêts électoraux de Nicole Belloubet" et la République en marche "avec la ville de Toulouse. Or, un ministre n'a pas le droit d'intervenir dans les sujets où il détient des intérêts", affirme l'avocat de la municipalité.

À lire aussi
Le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu a condamné le coupable d'inceste à 4 ans de prison. justice
Isère : condamné à quatre ans de prison pour des viols sur ses trois filles

Philippe Saurel met également en cause le calendrier. D'après le maire, le dévoilement des investitures LREM aux municipales, notamment à Toulouse, a concordé avec le choix de l'implantation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Nicole Belloubet Toulouse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants