2 min de lecture Réforme des retraites

La réforme des retraites ou le débat pourri, selon Olivier Bost

ÉDITO - Fin de l’examen en commission du texte de la réforme des retraites… Un examen à toute vitesse qui laisse présager un débat compliqué sur les bancs de l'hémicycle.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
La réforme des retraites ou le débat pourri, selon Olivier Bost Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

Le débat sur la réforme des retraites s’est achevé, le 12 février, en commission à l’Assemblée nationale. Un point d’étape car ce n’est pas terminé du tout pour le texte. Et chaque moment, dans cette réforme, apporte son lot de mauvaises surprises.

Chaque jour, on découvre un problème : une profession lésée, une situation oubliée, une interrogation à laquelle personne ne sait répondre. Chaque jour, un économiste de renom fait part de ses doutes. C’est un festival sans fin. Le plus cocasse est arrivé hier. Le journal Le Monde a révélé le contenu de la lettre qu’ont adressé deux piliers de la commission des finances, deux élus La République En Marche, à Édouard Philippe.

Dans cette lettre, ils ont listés 16 questions... sans réponse. Ce sont des questions, parfois à plusieurs milliards d’euros. C’est le charme discret de cette réforme des retraites, elle engage tous les Français pour longtemps et pour des sommes astronomiques.

L'hypothèse du 49.3 refait surface

Dans le lot, il y a les retraités et futurs retraités pour leur pension, les compensations pour les profs et pour toutes les autres professions qui y perdent, les cotisations de ceux qui travaillent, de ceux qui connaissent des galères... Tout ça est certes lointain, abstrait, abscons… mais à la fin ça concerne tout le monde au quotidien.
 
Mais ces questions, le débat à l’Assemblée nationale va-t-il permettre d’y répondre ? Pas certain. D’autant que le débat a été jusque-là pourri par la guerre d’usure de la France insoumise, à coup d’amendements pour tout rejeter. En commission, c’est-à-dire dans la première étape à l’Assemblée nationale, la réforme n’a pas été entièrement balayée. Nous ne sommes peut-être pas encore au bout de nos surprises.

À lire aussi
L'invité de RTL du 31 juillet 2020 réforme des retraites
Réforme des retraites : "On décale mais on ne renonce pas", assure Franck Riester sur RTL

Un autre scénario est aussi redouté par les députés de l’opposition, comme de la majorité. C’est que la réforme ne soit pas complètement étudiée dans les semaines qui viennent. La faute encore à la bataille des amendements qui se préparent. Dans le pire des scénarios, si ça traîne vraiment, ça veut dire que la réforme ne sera peut-être pas adoptée avant l'été. Le 49.3, c’est-à-dire l’adoption sans débat de l’ensemble de la loi, recommence a être évoqué. Encore une fois, tout cela est un grand gâchis. C’est complètement délirant de toucher à un système de retraites, du sol au plafond, dans de si mauvaises conditions.

Il s’agit de comprendre l’usine à gaz qu’est en train de construire le gouvernement

Olivier Bost
Partager la citation

Il y a eu deux ans d’hypnose par le haut commissaire en chef, Jean-Paul Delevoye. Suivi d’un réveil brutal avec les grèves. Et là, nous en sommes à deux mois de confusions. Il ne s’agit pas de débattre pour débattre. Il s’agit de comprendre l’usine à gaz qu’est en train de construire, un peu au jour le jour le gouvernement.

Je ne vous donne un seul exemple : cette semaine, entre 2 amendements sans intérêt de La France insoumise, l’examen de la réforme a quand même permis de s’apercevoir que la fameuse évolution de la valeur du point, n’était pas très au point. Chaque jour, on découvre un problème.

Mais va-t-on en finir un jour avec cette réforme ? J’espère. Pour vous, pour moi et même pour le gouvernement. Ce sera de guerre lasse ou par ordonnance. Mais, et c’est une certitude, sans jamais avoir convaincu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Retraites Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants