1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. L'attribution de la Légion d'honneur à Agnès Buzyn fait polémique
2 min de lecture

L'attribution de la Légion d'honneur à Agnès Buzyn fait polémique

Certaines personnalités ont dénoncé "une provocation" après l'attribution de la Légion d’honneur à Agnès Buzyn, mise en examen en septembre dernier pour "mise en danger d’autrui" en raison de sa gestion de la crise sanitaire.

L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn à son arrivée à la Cour de justice de la République (CJR) à Paris, le 10 septembre 2021.
L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn à son arrivée à la Cour de justice de la République (CJR) à Paris, le 10 septembre 2021.
Crédit : Lucas BARIOULET / AFP
Florise Vaubien

C’est une distinction qui n’a pas manqué de "choquer" une partie de la classe politique en France. La Légion d’honneur remise à Agnès Buzyn est "une provocation", dénoncent certains, rappelant que l’ancienne ministre a été mise en examen dans le cadre de sa gestion de la crise sanitaire

L'ex-ministre de la Santé fait partie des 547 personnes qui se sont vu remettre la Légion d'honneur, a-t-on appris samedi 1er janvier dans un décret publié au Journal officiel. Cette décoration distingue en 2022 certaines personnalités impliquées dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. 

Le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, comme l'ensemble des membres du Conseil scientifique Covid-19 ont été également décorés. Mais c’est surtout la distinction attribuée à Agnès Buzyn qui a fait couler de l’encre sur les réseaux sociaux

Le gouvernement s’auto récompense alors que son bilan sanitaire n’est pas bon

Le député de Seine-Saint-Denis Éric Coquerel, au micro de BFM TV, le 1er janvier 2022

C’est une décoration qui ne fait pas l’unanimité, comme le rapporte le journal Midi Libre. Des Insoumise à l’extrême-droite, certains ont rappelé la mise en examen de l'ex-ministre pour "mise en danger de la vie d’autrui", le 10 septembre dernier, à l'issue de son audition par des magistrats de la Cour de justice de la République. 

À lire aussi

Florian Philippot (RN) n’a pas manqué de dénoncer "une provocation" sur Twitter. Des membres de la France Insoumis ont aussi été "choqués" de la décoration de Mme Buzyn, comme le député de Seine-Saint-Denis Éric Coquerel, relayé dans un article de franceinfo. "Le gouvernement s’auto-récompense alors que son bilan sanitaire n’est pas bon", a-t-il estimé au micro de BFM TV. 

Antoine Léaument, le responsable numérique de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, déplore un évènement qui n'est "pas étonnant" et une décoration abusive. "Ça sent la fin de règne et les cadeaux pour les potos avant de quitter l'Élysée. Affligeant mais pas étonnant", dit-il sur sa page Twitter. 

De son côté, comme de nombreux internautes, le médecin et écrivain Christian Lehmann a commenté la distinction polémique de l’ancienne ministre. Avec humour, il a posté samedi sur Twitter un extrait du film Titanic de James Cameron (1997). Dans la séquence, on voit le personnage Joseph Bruce Ismay monter dans un canot de sauvetage, abandonnant lâchement le navire qui est en train de sombrer. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/