1 min de lecture Justice

Procès Mélenchon : Dupond-Moretti lui recommande "une bonne petite camomille"

RÉACTION - Jean-Luc Mélenchon sera jugé le 19 septembre pour des accrochages avec trois policiers lors de perquisitions l’année dernière. Des policiers qui seront défendus par Éric Dupond-Moretti.

>
Procès Mélenchon : Dupond-Moretti lui recommande "une bonne petite camomille" Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Thomas Prouteau édité par William Vuillez

Jean-Luc Mélenchon et 5 autres responsables de la France insoumise comparaîtront au tribunal le 19 septembre, dans le cadre des accrochages avec des policiers lors de perquisitions l'an dernier. Le leader de la France insoumise a dénoncé "un procès politique" et a notamment demandé combien celui-ci allait coûter à l'Etat.


"Ces trois policiers ce sont trois travailleurs qui ont le droit à la protection juridique lorsqu'ils sont outragés, insultés, frappés, ça existe depuis toujours" répond Éric Dupond-Moretti, avocat des policiers bousculés par Jean-Luc Mélenchon, joint par RTL. "Je communiquerai à Monsieur Mélenchon ma note d'honoraires si ça l'intéresse", ajoute-t-il.

Accusé par Jean-Luc Mélenchon d'être le pion d'Emmanuel Macron et de son épouse, suite à une photo en compagnie de la Première dame, Me Dupond-Moretti a répondu : "Bien sûr, et quand j’ai défendu Patrick Balkany c’est Madame Macron qui était là, et quand j’ai défendu Cahuzac aussi ! Il perd la mémoire Monsieur Mélenchon, parce que nous nous sommes rencontrés à Marseille à un salon du livre, il est même venu me serrer la main et me dire des choses très aimables. Il doit donc y avoir des photos de nous qui circulent…".

L’avocat donne donc un "conseil" à Jean-Luc Mélenchon : "Je pense franchement qu'il faut qu'il aille dormir tôt, se prendre une bonne petite camomille et qu'il se calme avant son procès de la semaine prochaine".

"C'est du délire absolu"

À lire aussi
Bébé (illustration) justice
Mort du bébé d'un couple salafiste : le père condamné à 18 ans de prison, la mère à 5 ans

L'avocat a par ailleurs expliqué qu'il pourrait avoir recours à la justice si ces accusations perdureraient. "Je ne vais pas supporter longtemps ces histoires. S'il continue sur ce registre, je vais déposer une plainte contre Monsieur Mélenchon. Parce que la plaisanterie a des limites. J'ai rencontré Mme Macron, oui. J'ai rencontré le garde des Sceaux aussi, c'est le signe d'un complot ? C’est du délire absolu", a conclu Éric Dupond-Moretti.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Procès Éric Dupond-Moretti
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants