1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : stratégie, entourage, état d'esprit : où en sont les candidats avant le débat ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : stratégie, entourage, état d'esprit : où en sont les candidats avant le débat ?

DÉCRYPTAGE - Pour préparer le débat de mercredi, Emmanuel Macron multiplie les réunions avec ses "grognards". Marine Le Pen s'est, elle, mise au vert pour travailler les dossiers.

Les coulisses du débat de l'entre-deux tours
Les coulisses du débat de l'entre-deux tours
Crédit : France Télévisions
Présidentielle 2022 : stratégie, entourage, état d'esprit : où en sont les candidats avant le débat
00:08:35
Présidentielle 2022 : stratégie, entourage, état d'esprit : où en sont les candidats avant le débat ?
00:08:35
William Galibert & Marie Moley - édité par Sandra Cazenave

Dans près de 24 heures, ce sera l'événement de la présidentielle : le débat opposant Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Tous deux misent beaucoup dessus. Comment préparent-ils ce rendez-vous ?
Le président-candidat a libéré son agenda pour la campagne de l'entre-deux-tours, même s'il est parfois rattrapé par sa casquette présidentielle. "Il voulait se déplacer en banlieue parisienne (mardi), histoire de jouer le contraste avec son adversaire, mais le président a été rattrapé par la réalité de la guerre en Ukraine avec un rendez-vous en visio avec des chefs d'État", analyse William Galibert, qui suit sa campagne pour RTL.

Malgré les contraintes de son statut, Emmanuel Macron trouve du temps et notamment pour préparer le débat. "Il y a eu quelques réunions et une dernière doit avoir lieu en fin d'après-midi (mardi)", selon les informations de notre journaliste. Il prend le temps de réunir sa garde rapprochée, ses "grognards", dont Alexis Kohler, Julien Denormandie, Richard Ferrand, François Bayrou... "Ils lancent des sujets de conversation, réfléchissent tout haut, échangent sur le fond et sur la forme. Emmanuel Macron observe et prend ce dont il a besoin", ajoute William Galibert. Studieux, le président-candidat relit ses fiches et ses notes le soir.

Concernant la stratégie, son équipe essaie de trouver des failles dans le programme de Marine Le Pen. Elle travaille sur des formules préparées, des bons mots qu'Emmanuel Macron sortira s'il le sent. Le clan Macron veut aussi agacer la candidate du RN. Même s'il sait que ce ne sera pas aussi facile qu'en 2017, fait savoir William Galibert. Car la maîtrise des dossiers d'Emmanuel Macron peut passer pour de l'arrogance. "Les maîtres-mots pour demain soir sont : pas d'arrogance, pas de condescendance, pas de ton professoral et pas trop premier de la classe."

Une revanche personnelle pour Le Pen

De son côté, Marine Le Pen entretient le mystère. Elle se cache, raconte Marie Moley, qui couvre la campagne de la candidate RN pour RTL. Officiellement, elle est chez elle, à la Celle-Saint-Cloud (Yvelines) pour préparer le débat. Officieusement, selon plusieurs sources, elle serait en Normandie dans la maison de campagne d'un conseiller. Des versions contradictoires pour brouiller les pistes et avoir la paix." Cela rappelle les grandes heures du FN en 2017 où Marine Le Pen faisait grand mystère de ses déplacements", analyse la journaliste, qui y voit la "pression" que subit la candidate. 

À lire aussi

Marine Le Pen veut laver l'affront du débat de 2017, elle a une revanche personnelle à prendre. "Ce boulet a traumatisé le parti. Il y a cinq ans, les cadres du parti disaient 'Marine Le Pen ne s'en remettra jamais'." L'enjeu est également crucial : les équipes Le Pen misent tout sur ce débat. "C'est la réponse magique à toutes les faiblesses", juge Marie Moley. 

Pour s'y préparer, elle a pris un clone sociologique d'Emmanuel Macron comme sparring-partner, un Énarque qui a quasiment le même âge et aurait une ressemblance physique. Il est chargé de lui donner la réplique dans des débats blancs.

La stratégie de la candidate du RN est de travailler dossier par dossier. Pour cela, elle est entourée de profils très techno et pas politiques. "C'est la grande différence avec 2017 et ce qui lui avait fait défaut", conclue Marie Moley.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/