2 min de lecture Médicaments

Homéopathie : Emmanuel Macron opte pour un déremboursement total

Le chef de l'État a tranché en faveur du déremboursement de l'homéopathie pour 2021. Alors que plusieurs figures, dont son ancien ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, y sont opposés. Le ministère de la Santé a confirmé le déremboursement.

Emmanuel Macron, le 20 mai 2019
Emmanuel Macron, le 20 mai 2019 Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Petit Biscuit

C'est un débat qui agitait le monde médical : le remboursement de l'homéopathie est-il justifié ? Les uns arguant que les billes blanches ont un effet essentiellement placebo, les autres considérant que les Français sont attachés à ces granulesSelon les informations des Échos, confirmées par BFM TV, Emmanuel Macron a choisi de conforter sa ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui prône le déremboursement. Le ministère de la Santé a confirmé la fin du remboursement en 2021 ce mardi 9 juillet. 

Le 28 juin dernier, la Haute autorité de santé s'est prononcé pour le déremboursement de l'homéopathie dont la commission de transparence jugeait qu'ils "n'ont pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d'un remboursement".

La ministre de la Santé attendait la décision de la Haute autorité qu'elle comptait suivre. Mais le débat politique s'est animé autour du sujet : le président de la Région Hauts-de-France Xavier Bertrand a adressé jeudi 4 juillet une lettre à Emmanuel Macron dans laquelle il juge que le déremboursement mettrait à mal le "pouvoir d'achat" et la "liberté de choix des patients". Il appelait à "maintenir un taux de 15 %". 

Collomb plaide pour le maintien du remboursement

Dans un autre courrier, l'ancien ministre de l'Intérieur et actuel maire de Lyon, Gérard Collomb plaide pour le maintien du remboursement alors que le laboratoire Boiron est implanté à quelques kilomètres de Lyon. "L'entreprise évalue une perte de chiffre d'affaire en France de l'ordre de 30 à 50 %. Elle a d'ores et déjà enregistré une baisse de 9,3 % depuis le début de l'année", écrit-il dans un communiqué publié le 5 juillet.

À lire aussi
Les bactéries sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques. Santé
Japon : deux bactéries résistantes auraient tué 8.000 personnes entre 2011 et 2017

Au contraire, le ministre de l'Action et des comptes public Gérald Darmanin, appelait le 4 juillet sur RTL à suivre les recommandations de l'autorité de santé.

Le dossier est remonté jusqu'à l'Élysée qui a choisi les économies. En 2018, le budget du  remboursement de ces granules représentait 126,8 millions d'euros sur les 20 milliards d'euros de l'ensemble des médicaments. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médicaments Santé Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants