2 min de lecture Carburants

Hausse du prix des carburants : Ségolène Royal accuse le gouvernement d'"hystérie fiscale"

INVITÉE RTL - L'ancienne ministre de l'Environnement explique "comprendre" la colère des Français, mais ne soutient pas le mouvement de blocage des routes, prévu le 17 novembre.

245x300_Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
Le Grand Jury de Ségolène Royal du 4 novembre 2018 Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

L'appel à bloquer les routes le 17 novembre, relayé par l'extrême droite, connaît un écho grandissant dans l'opposition qui parie sur une vaste mobilisation pour étriller la majorité. Le mouvement est né ces dernières semaines après la hausse du prix du diesel qui alimente les deux tiers du parc automobile français

Il s'est depuis traduit par des pétitions en ligne et appels à manifestation autoproclamées "citoyennes" et apolitiques, et reçoit aujourd'hui l'onction de certains partis. 

Au Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, Ségolène Royal a indiqué : "Je soutiens et je comprends le mécontentement parce que les Français sont très intelligents, contrairement à ce que pensent parfois certains dirigeants qui prennent des décisions, en les attribuant à des raisons qui ne correspondent pas à la réalité". 

À lire aussi
Des pompes à essence dans une station service (illustration) essence
Les prix du carburant continuent d'augmenter en France

Pas d'appel à manifester le 17 novembre

L'ancienne ministre de l'Environnement explique que "justifier cette hausse inconsidérée des taxes sur les carburants par l'écologie, c'est malhonnête. Les Français le savent. Il faut un moratoire sur les taxes qui sont trop élevées. Je demande au gouvernement de revenir à la trajectoire de la taxe carbone, telle qu'elle a été votée dans la loi de transition énergétique". 

Que pense-t-elle du mouvement de blocage qui s'organise pour le 17 novembre ? "Si la question est de savoir si j'appelle à bloquer les routes, la réponse est non. Si la question est 'est-ce que je comprends', la réponse est oui", dit Ségolène Royal.

Les députés Les Républicains Guillaume Peltier et Damien Abad ont proposé un "chèque carburant" de 100 euros distribué à "13 millions de Français de province" qui n'ont "pas accès aux transports en commun", mesure pour compenser la "hausse excessive des taxes" sur le diesel. "L'idée que l'on redonne de l'argent à ceux à qui on prend trop, ce n'est pas une mauvaise idée. Je crains qu'un dispositif comme celui-ci ne coût plus cher qu'en mécanisme de mise en place, en processus de contrôle, que le rendement. C'est une fausse bonne idée", explique Ségolène Royal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carburants Pouvoir d'achat Ségolène royal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795436744
Hausse du prix des carburants : Ségolène Royal accuse le gouvernement d'"hystérie fiscale"
Hausse du prix des carburants : Ségolène Royal accuse le gouvernement d'"hystérie fiscale"
INVITÉE RTL - L'ancienne ministre de l'Environnement explique "comprendre" la colère des Français, mais ne soutient pas le mouvement de blocage des routes, prévu le 17 novembre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/hausse-du-prix-des-carburants-segolene-royal-accuse-le-gouvernement-d-hysterie-fiscale-7795436744
2018-11-04 14:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/o07RPoTf7BF3zz0Vpucwhg/330v220-2/online/image/2018/1104/7795436904_segolene-royal-lors-du-grand-jury-rtl-le-figaro-lci-du-4-novembre-2018.JPG