1 min de lecture Gouvernement

"Gilets jaunes": Philippe annonce de possibles interdictions de manifester dans plusieurs quartiers

Édouard Philippe a multiplié les annonces après les violences et pillages survenus sur les Champs-Élysées samedi 16 mars.

Édouard Philippe à Matignon, le 14 décembre 2018
Édouard Philippe à Matignon, le 14 décembre 2018 Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
101950880063477939242
Sylvain Zimmermann
et AFP

C'est une annonce qui pourrait faire grincer des dents au sein du mouvement des "gilets jaunes". L'exécutif a décidé d'interdire les manifestations dans plusieurs quartiers de France, dont les Champs-Elysées à Paris, si des "éléments ultras" sont présents, a annoncé Edouard Philippe ce lundi 18 mars, deux jours après le saccage de l'avenue parisienne par des casseurs. 

"Nous interdirons les manifestations se revendiquant des gilets jaunes dans les quartiers qui ont été les plus touchés dès lors que nous aurons connaissance de la présence d'éléments ultras et de leur volonté de casser. Je pense bien évidemment aux Champs-Élysées à Paris, à la place Pey-Berland à Bordeaux, à la place du Capitole à Toulouse", où "nous procéderons à la dispersion immédiate de tous les attroupements", a annoncéle Premier ministre lors d'une déclaration à la presse à Matignon. 

La manifestation de ce samedi 16 mars a été marquée par des violences, des scènes de pillage et de saccage à Paris. Un incendie s’est déclaré dans un immeuble, avenue Franklin Roosevelt, en marge des manifestations où onze personnes ont été légèrement blessées. Plusieurs commerces de grandes marques ont été vandalisés et le restaurant Fouquet’s a été incendié. 237 interpellations ont été effectuées par les forces de l'ordre. 

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 9 avril 2019 temps de travail
Allongement de la durée de travail : la position d'Emmanuel Macron très attendue

Une augmentation du montant des contraventions aux manifestations interdites

Le Premier ministre Edouard Philippe a également annoncé avoir demandé à la Garde des Sceaux Nicole Belloubet "d'augmenter très nettement le montant de la contravention en cas de participation à une manifestation interdite". 

Actuellement les personnes qui se rendent à un rassemblement interdit, une infraction qui constitue une contravention et non pas un délit, encourent une amende d'un maximum de 38 euros, tandis que les organisateurs sont eux passibles de six mois d'emprisonnement et 7.500 euros d'amende. Ce montant passerait à 135 euros, selon Matignon. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Gilets jaunes Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797236869
"Gilets jaunes": Philippe annonce de possibles interdictions de manifester dans plusieurs quartiers
"Gilets jaunes": Philippe annonce de possibles interdictions de manifester dans plusieurs quartiers
Édouard Philippe a multiplié les annonces après les violences et pillages survenus sur les Champs-Élysées samedi 16 mars.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-philippe-annonce-de-possibles-interdictions-de-manifester-dans-plusieurs-quartiers-7797236869
2019-03-18 17:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0-pDsAUygNTSTH4Zsfx5Nw/330v220-2/online/image/2019/0213/7796532592_edouard-philippe-a-matignon-le-14-decembre-2018.jpg