2 min de lecture Politique

"Gilets jaunes" : "Emmanuel Macron a rééquilibré la situation", dit Olivier Mazerolle

ÉDITO - La journée du jeudi 24 janvier a été importante à double titre avec l'annonce d'une liste électorale de "gilets jaunes" et la première rencontre-débat d'Emmanuel Macron avec les Français.

Olivier Mazerolle L'Edito d'Olivier Mazerolle Olivier Mazerolle
>
"Gilets jaunes" : "Emmanuel Macron a rééquilibré la situation", dit Mazerolle Crédit Image : EMMANUEL FOUDROT / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle et Leia Hoarau

Le rapport de force a évolué : la journée d'hier a ponctué une séquence tout au long de laquelle Emmanuel Macron a rééquilibré la situation. Selon Olivier Mazerolle, le président n'était plus écouté, il était démuni avant cette journée du 24 janvier. Il capte désormais de nouveau l'attention. Il fait prendre conscience que, si cette crise devait connaître une sortie bénéfique, elle passerait forcément par lui.

Les cris d'orfraie, poussés par les partis d'opposition qui dénoncent l'enfumage des débats, n'avaient pas d'autre motif : ils dénonçaient l'arrogance du président. Mais le voilà qui parle pendant 3 heures avec des Français sans la moindre petit phrase humiliante : ce n'est pas bon pour l'opposition.

Si les "gilets jaunes" conservent la sympathie de plus de 6 Français sur 10, c'est parce que les Français continuent à se méfier très majoritairement d'Emmanuel Macron. Ils ne sont pas mécontents que les "gilets jaunes" lui rappellent qu'ils sont en colère et méfiants.

À lire aussi
Emmanuel Wargon, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, en décembre 2018 pollution
Flashée à 150 km/h en pic de pollution, Emmanuelle Wargon "va régler l'amende"

Mais si les "gilets jaunes" sont de remarquables porte-paroles de la colère, ils démontrent aussi leur incapacité à présenter un projet : la liste constituée autour d'Ingrid Levavasseur pour les Européennes a été accueillie avec une incroyable hostilité sur les différentes pages Facebook tenues par les "gilets jaunes".

Il s'agit pourtant de trouver un débouché, un mouvement qui n'est unifié que par la protestation. Mais peut-être, à cause de cela justement, la liste est accueillie par des injures et aux cris de trahison.

Des avis mitigés sur la liste électorale des "gilets jaunes"

L'accueil favorable de cette liste par le gouvernement peut en effet nourrir les suspicionsCette liste fait perdre des voix aux partis de Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, et permettre à la République en Marche de terminer en tête de la compétition.

Mais à ce compte-là, si Ingrid Levavasseur est suspectée d'avoir pour seul objectif de sauver la mise à Emmanuel Macron, on peut tout aussi bien suggérer que les deux grands leaders auto-proclamés du mouvement "gilets jaunes", Éric Drouet et Max Nicole, protestent parce qu'ils sont les soldats masqués du rassemblement national, et qu'ils aimeraient terminer en tête du parti de Marine Le Pen.

Dans le combat sur la suspicion, on n'en finit jamais. La vérité, il faut plutôt la chercher du côté de Jacqueline Mouraud, une autre grande figure des "gilets jaunes", qui affirme : "Ce mouvement est devenu violent, les pages Facebook sont devenues l'Inquisition".

Emmanuel Macron a-t-il gagné la partie ?

Non, ce serait une erreur de le croire. Le débat surprise que le président a eu lors de la rencontre avec les Français, jeudi 24 janvier, lui a permis de rencontrer les Français qui ne vont pas sur les ronds-points mais qui lui ont dit leur méfiance.

Il a rencontré aussi des "gilets jaunes" qui lui ont parlé sans ménagement, et il a pu constater qu'il ne pouvait pas les convaincre avec les seuls arguments de la raison, que ça ne suffit pas pour effacer la colère. Si le président ne parvient pas à trouver moyen de les toucher, il ne sera pas le président rassembleur qui apaise le pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796343791
"Gilets jaunes" : "Emmanuel Macron a rééquilibré la situation", dit Olivier Mazerolle
"Gilets jaunes" : "Emmanuel Macron a rééquilibré la situation", dit Olivier Mazerolle
ÉDITO - La journée du jeudi 24 janvier a été importante à double titre avec l'annonce d'une liste électorale de "gilets jaunes" et la première rencontre-débat d'Emmanuel Macron avec les Français.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-emmanuel-macron-a-reequilibre-la-situation-dit-olivier-mazerolle-7796343791
2019-01-25 20:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/k_kXjgDCUkHuB4aEKpwQGA/330v220-2/online/image/2019/0124/7796332113_emmanuel-macron-s-est-invite-a-un-debat-citoyen-a-bourg-de-peage-jeudi-24-janvier-2019.jpg