2 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : Christophe Castaner veut que la justice poursuive Éric Drouet

Cette figure de proue des "gilets jaunes" a appelé à un "soulèvement sans précédent" après la blessure à l’œil d'un de ses proches.

Éric Drouet, le 23 décembre 2018
Éric Drouet, le 23 décembre 2018 Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Camille Schmitt
Camille Schmitt
et AFP

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner veut que la justice poursuive Éric Drouet, l'une des figures des "gilets jaunes", qui a appelé à un "soulèvement sans précédent" sur les réseaux sociaux après la blessure à l’œil d'un de ses proches. 

Lors de la dernière manifestation du samedi 26 janvier, Jérôme Rodrigues, une autre figure des "gilets jaunes", a été gravement blessé à l’œil. Il prétend que c'est un tir de LBD des forces de l'ordre qui l'a touché. L'IGPN, "la police de la police", a été saisie de l'enquête. 

Après cet épisode, le groupe Facebook "La France en colère !!!", créé par Éric Drouet, a décrété dans un communiqué "l'état d'urgence du peuple" et a appelé à "un soulèvement sans précédent par tous les moyens utiles et nécessaires pour que plus personne ne soit victime de ces blessures de guerre". 

À lire aussi
Emmanuel Macron au Salon de l'agriculture le 24 février 2018 salon de l'agriculture
Les actualités du 18h - Salon de l'agriculture : quel dispositif de sécurité pour Macron ?

"Infraction pénale"

"C'est un appel à l'insurrection. C'est quoi 'tous les moyens utiles et nécessaires' ? Les boules de pétanque jetées sur les policiers, c'est déjà fait. Les pavés, c'est déjà fait. Les cocktails Molotov, c'est déjà fait", a réagi le ministre de l'Intérieur sur BFMTV. "Cette dernière déclaration relève à mon sens de l'infraction pénale. Nous ferons ce qu'on appelle un article 40 pour que le procureur décide s'il veut poursuivre ou pas. Vous vous rendez compte qu'il appelle à utiliser de nouvelles armes alors qu'aujourd'hui il y a des cocktails Molotov ?", a-t-il poursuivi.

"Pour l'accident dont a été victime Jérôme Rodrigues, ce que je sais c'est qu'il y a eu l'envoi d'une grenade de désencerclement et qu'à ce moment-là, il a été blessé. Il y a débat, il y a une enquête", a expliqué Christophe Castaner, précisant que cette grenade "a été envoyée conformément aux usages, (...) ce qu'on appelle l'envoi au sol". "C'est le seul fait constaté", a-t-il ajouté, disant attendre "tous les éléments de l'enquête".

"Sur un sujet aussi grave, il faut faire confiance à l'enquête, et l'enquête ne se fait pas à coup de conférences de presse ou de fuite dans la presse", a-t-il affirmé. "S'il y a faute, elle sera sanctionnée", a-t-il ajouté. 

Le secrétaire d'État à l'Intérieur, Laurent Nunez, a affirmé dimanche 27 janvier qu'il n'y avait "aucun élément" permettant d'affirmer que Jérôme Rodrigues avait été touché par un tir de lanceur de LBD. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Christophe Castaner Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796373986
"Gilets jaunes" : Christophe Castaner veut que la justice poursuive Éric Drouet
"Gilets jaunes" : Christophe Castaner veut que la justice poursuive Éric Drouet
Cette figure de proue des "gilets jaunes" a appelé à un "soulèvement sans précédent" après la blessure à l’œil d'un de ses proches.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-christophe-castaner-veut-que-la-justice-poursuive-eric-drouet-7796373986
2019-01-29 11:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/g4WZxqKfoXBEA97h6ZQKLA/330v220-2/online/image/2019/0103/7796111715_eric-drouet-le-23-decembre-2018.jpg