1 min de lecture Lille

François Hollande "regrette" avoir été empêché de tenir une conférence à Lille

À Lille des manifestants contre la précarité étudiante ont pénétré dans la faculté de droit pour empêcher la venue de l'ex-président.

François Hollande à Paris, en 2017
François Hollande à Paris, en 2017 Crédit : Angelos Tzortzinis / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Ce mardi, plusieurs centaines de manifestants ont défilé dans tout le pays après l'immolation par le feu d'un étudiant à Lyon. À Lille, les manifestations ont pénétré dans l'université de droit pour empêcher la venue de François Hollande qui devait y tenir une conférence. L'ex-président n'était pas dans l'amphithéâtre lorsqu'une centaine de personnes l'ont envahi, scandant "Lyon, Lyon, ni oubli, ni pardon", "Hollande assassin!", "la précarité tue, tous responsables". Certains ont déchiré des pages de son livre Répondre à la crise démocratique

L'ex-président "regrette que cette émotion se soit transformée en violence", selon son entourage. "Il y a une émotion légitime après le geste désespéré d'un étudiant à Lyon et le président la comprend. Il est compréhensible que certains étudiants se soient saisis de la venue d'un ancien président pour médiatiser leurs revendications", écrit un proche de l'ex-chef de l'État dans un communiqué.

L'ancien président a également regretté qu'il n'y ait "aucune place au dialogue et empêchant plus de 1.200 étudiants d'échanger avec lui sur la démocratie". "François Hollande a toujours placé la jeunesse et la justice sociale au cœur de son quinquennat", ajoute le même proche, qui rappelle les mesures de M. Hollande à l'Elysée, en faveur des étudiants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lille François Hollande Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants